91 millions du pharma, les médecins aux petits soins

Comment les médecins vivent leur relation avec l’industrie pharmaceutique

Welcome_VISUELS.png
Margaux Dinam. CC BY-NC-ND.

26 350 personnes actives dans la santé ont reçu au moins un euro de la part d’une entreprise pharmaceutique entre 2017 et 2020. Certaines ont reçu beaucoup plus, jusqu’à 700 000 euros. Des transferts sans influence ? La plupart des spécialistes les mieux rémunérés l’assurent. Le psychiatre Manuel Morrens a un autre avis : « Chaque médecin est lourdement influencé par le pharma ».

91 millions d’euros, c’est la somme que les firmes pharmaceutiques et fabricants d’implants déclarent avoir versé au personnel des soins de santé, entre 2017 et 2020, en frais de consultance, frais de logement et de voyage, inscription à des colloques, etc. Un financement stable qui s’établit autour de 26 millions d’euros par an, avec une forte chute, due à la crise du coronavirus, en 2020 (11,5 millions).

26350 personnes sont concernées. Des médecins principalement, mais aussi des dentistes, des infirmières ou des directeurs d’hôpitaux. A noter que ces chiffres et montants sont certainement en-deçà de la réalité, la faute aux nombreuses failles du registre BeTransparent - le fait que plus de 2 000 médecins perçoivent des fonds via leur société et non en leur nom propre, par exemple.

Dans le top 20 établi par De Tijd, Knack, Le Soir et Médor, les sommes perçues entre 2017 et 2020 oscillent entre 200 000 et 700 000 euros. Mais parmi l’ensemble des médecins repris dans BeTransparent, tous ne sont pas logés à la même enseigne, certains reçoivent « à peine » une centaine d’euros pour l’inscription à l’un ou l’autre congrès. « C’est logique. Regardez l’équipe nationale de football. Il y a 11 joueurs sur le terrain, pourtant il y a pas mal de joueurs professionnels belges en Belgique ou à l’étranger. C’est pareil dans nos spécialités », détaille un rhumatologue. Sa spécialité est, par ailleurs, la mieux financée ces quatre dernières années.

Nous avons contacté les 20 personnes qui ont touché le plus des firmes pharmas …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2900 membres et 1739 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus