Patron·ne de presse, ça me botte, ça !

Depuis septembre 2019, Médor propose une offre éditoriale élargie et développe une plateforme web, qui permet de changer sa relation aux lectrices et lecteurs en la rendant plus participative. Pour un journalisme indépendant, encore plus fort et plus percutant...

Notre média a lancé à l'automne 2019 un appel à investir dans sa coopérative pour soutenir l'important investissement. Cette première phase de levée de fonds est terminée et réussie.
D'ici à fin décembre 2020, nous entrons dans la seconde phase. Cette fois-ci les fonds récoltés nous aideront à passer les années difficiles en attendant un retour à la rentabilité, prévu pour dans 3 ou 4 ans. Ils nous permettront également de continuer à prendre des risques, tester des pratiques, faire évoluer notre métier avec toujours pour objectif d'offrir un journalisme participatif d'intérêt public, visant à enrichir le débat démocratique.

Vous souhaitez apporter votre soutien à notre projet sociétal ? C'est simple: il suffit de prendre ou reprendre une ou plusieurs parts de 20€.

En prenant des parts vous devenez patron·ne de presse et vous faites un investissement à risque. Dans un but de protection, la loi belge prescrit de vous informer sur les caractéristiques et risques liés à cet investissement:

- Le capital de Médor est variable, vous pouvez nous rejoindre à tout moment.

- Pour les participations dépassant 5.000€ par personne, Médor fait une offre d’acquisition de parts en application de la loi.

- Cette offre commence le 13/12/2019 et prendra fin le 12/12/2020

- Le plan financer de Médor définit un objectif d'augmentation de capital de 300.000€. Le montant maximal de l'offre publique de parts est de 600.000€.

- Consultez ici la NOTE d'information relative à l'offre d'actions dans la coopérative Médor SCRL FS .pdf

bouton abeilles je rejoins.png

Devenez patron·ne de presse

Médor est une coopérative à finalité sociale (SCRL-FS) créée en 2014 par 19 fondateurs. Chacun peut y adhérer sans discrimination.

En prenant une ou plusieurs parts de 20€, vous devenez patron·ne de presse et disposez d'une voix dans la coopérative. Vous participez activement à une entreprise dont la mission est d’améliorer le débat démocratique et de proposer un journalisme d’utilité publique.

Le fonctionnement de la coopérative

Toute personne physique ou morale peut rejoindre la coopérative, moyennant l’achat d’une ou plusieurs parts sociales. Celles-ci composent une partie du capital de la coopérative.

Tous les coopérateurs et coopératrices sont membres de l’assemblée générale, qui se tient au moins une fois par an, vers le mois de juin.

L’assemblée se prononce sur les grandes orientations de Médor, sur les comptes et les budgets et désigne les membres du conseil d’administration, en toute transparence. Cette réunion annuelle est l’occasion de découvrir les avancées et les projets en cours, de poser des questions, de critiquer le travail et de faire des suggestions. Et de voter bien sûr !

Le principe de décision est une personne = 1 voix. Autrement dit, chaque coopérateur possède une voix à l’assemblée générale, peu importe le nombre de parts achetées. De quoi éviter toute prise de pouvoir par l'argent mais, au contraire, assurer un partage démocratique du pouvoir.

L’assemblée est divisée en deux groupes qui se réunissent en même temps. Le groupe des Coopérateurs détenteur de part « C » et le groupe des Fondateurs détenteurs de parts « F ». Les débats ont lieu ensemble à la même séance. Cependant au moment de prendre les décisions, il y a deux votes : un vote émis par les membres Coopérateurs et un vote émis par les membres Fondateurs. Une décision est prise si elle emporte la majorité dans chacun des 2 groupes.

En cas d’absence à l’assemblée générale, vous pouvez donner une procuration à un autre coopérateur (C ou F).

Les principaux votes concernent :

- le bilan et les comptes de l’année précédente : comment se sont portées les finances de l'entreprise

- le budget de l’année en cours, qui dépend d’un plan financier sur le long terme

- si c’est nécessaire : l’affectation du bénéfice. Sera-t-il réinjecté dans l'entreprise pour soutenir son fonctionnement et son développement. Ou bien sera-t-il transformé en dividendes (de 6% maximum) distribués équitablement à l'ensemble des coopérateurs et coopératrices ?

La coopérative Médor, lors de sa création en 2014 comme une coopérative à finalité sociale SCRL-FS (terminologie garantissant la prise de décision démocratique et la prestation de services aux membres ou à la communauté plutôt que la réalisation de bénéfices). Le nouveau code des société à bousculé toute la terminologie, Médor est à présent une SCES agréée (société coopérative appartenant à l'économie sociale et agréée CNC). Le nom change, les principes -fixés dans nos statuts- restent les mêmes.

Chaque coopérateur peut présenter sa candidature en Assemblée générale pour siéger au conseil d’administration. Il y a aujourd’hui trois représentants des coopérateurs « C » au conseil d’administration. Leur mandat est d’une durée de deux ans, deux fois renouvelables. .

Intégrer le CA de Médor, ça veut dire quoi ?

Le CA n’intervient PAS dans les choix rédactionnels de Médor. Entrer dans le CA de Médor signifie donc entrer dans l’entreprise Médor, et non dans la rédaction. Le CA a pour mission la gestion du projet, la vision de son développement, la gestion des ressources humaines et financières. Le CA est responsable, devant l’Assemblée Générale des coopérateurs, de la santé financière de Médor.Le mandat d’administrateur-trice (admin) n’est pas rémunéré (mais on mange beaucoup de chips aux réunions).

Un profil précis est-il recherché pour les candidatures 2020 ?

Oui. Le premier désir de Médor est que cet admin, comme les autres, fasse partie des coopérateurs de Médor (parce que c’est déjà une preuve de la connivence d’esprit et de projet). Médor a par ailleurs besoin de quelqu’un disposant des compétences pour accompagner la stratégie financière du projet, et, encore mieux, d’une personne possédant de l’expérience dans le monde des coopératives ou dans l’entrepreneuriat social. Et, bien sûr, il faut que la personne souhaite défendre une presse indépendante.

Pour rappel : ce mandat d’admin est incompatible avec un mandat politique (c’est indiqué noir sur blanc dans nos statuts). Merci de nous envoyer votre candidature avant le 5 mai à l’adresse ca@medor.coop : 10 lignes de motivation ainsi qu’un document (CV ou autre) retraçant votre parcours. L’admin sera choisi-e par l’ensemble des coopérateurs et coopératrices part C* présent·e·s (ou ayant remis une procuration) à l’AG du samedi 13 juin. Les détails de ce rendez-vous seront communiqués prochainement par mail à l’ensemble des coops.

* les fondateurs de Médor ne voteront pas puisqu’ils sont détenteurs de parts F et ont déjà élus leurs représentants.

Les parts sociales : valeur et dividendes

Vous pouvez à tout moment récupérer le montant investi dans les parts sociales, sous certaines conditions (précisées à l’article 10 de nos statuts), qui visent à ne pas mettre Médor en difficulté. Les parts ne génèrent pas de plus-value au moment d’une éventuelle transmission ou retrait des parts ou de la dissolution de la société.

Le dividende annuel sur un bénéfice éventuel est légalement plafonné à 6%. L’assemblée générale décide souverainement s’il y a lieu de distribuer les éventuels bénéfices aux coopérateurs. Ces dernières années, l’AG a chaque fois décidé de réinvestir le bénéfice dans le projet. Nous ne visons pas l’enrichissement personnel (qui serait très improbable), mais la plus-value pour la communauté et la pérennité du projet.

Prendre une part dans la coopérative ne donne pas accès au contenu (papier ou web) pour cela, il faut devenir membre.

Médor au quotidien

Au quotidien, Médor est géré par une directrice, appelée plus joliment «Fakira» (voir pourquoi dans notre Foire aux questions), épaulée par le Conseil d’administration et par une toute petite équipe qui constitue le «pôle entreprise». Les questions éditoriales sont entièrement aux mains des coopérateurs F et déléguées dans la gestion journalière aux «pilotes» (rédaction en chef) et «pilotes visuels» (direction artistique), qui constituent le «pôle éditorial». Par souci d’indépendance, ni les coopérateurs C, ni le Conseil d’administration, ni Fakira ne se prononcent sur les choix journalistiques. Tous les pilotes et contributeurs sont actuellement indépendants (pigistes).

Je veux rejoindre la coopérative

Youpi! C’est par ici.

Vous pouvez devenir coopérateur ou coopératrice à partir de 20€ en achetant une part, mais vous pouvez bien sûr en acheter plusieurs.

Pour toute question, ou si vous désirez nous aider autrement, ou encore faire une acquisition plus importante contactez-nous à medor@medor.coop

Agréments et principes de coopération

labels médor.png

Médor respecte les principes de l’Alliance coopérative internationale, parmi lesquels l’engagement envers la communauté, l’adhésion ouverte à toutes et tous sans discrimination ou le pouvoir démocratique exercé par les membres.

La coopérative a aussi reçu le label Financité comme un placement équitable, citoyen et transparent. Ce label se base sur des critères sociétaux et certifie que les activités menées par Médor sont génératrices d'utilité sociale.

Médor est agréé par le ministre de l’économie et fait partie du Conseil National de la Coopération de l’Entreprenariat social. Cet agrément garantit que les sociétés coopératives concernées fonctionnent dans le respect des valeurs et principes coopératifs que sont : la libre entrée pour de nouveaux associés, l'absence d'associé dominant et l’absence de but spéculatif.

Les documents

Les convocations et ordre du jour des assemblées générales

Les statuts, les comptes, bilans, rapports annuels, PV des assemblées générales, ...

Statuts de la SCRL FS Médor AG2019 AG2018 AG2017

L'ensemble des comptes publiés au moniteur sous le numéro d'entreprise 0555.681.227

Comptes2017 Comptes2016 Comptes2015
Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus