On en a pas fini

Médor inscrit son projet journalistique dans la durée. Et en voici la preuve : quelques articles qui font bouger les lignes.

Screenshot_20230808_152851
Dessin de Victor.. Tous droits réservés

Mal orienté dans le spécialisé ?

Médor 29 + web, hiver 2022

Dans l’article « À 5 ans, ils sont déjà largués » et la série web « Encore en maternelle et déjà dans une école spécialisée », nous vous racontions l’histoire de Dylan, un petit garçon envoyé dans le type 3 réservé aux « troubles du comportement et de la personnalité ». Pour la Dre Delvenne, cheffe de service en neuropédiatrie à l’hôpital des enfants Reine Fabiola, de telles orientations précoces en type 3 sont « gravissimes ». « On détermine déjà l’avenir d’enfants de 4-5 ans ! » La maman de Dylan s’est battue et l’orientation a été revue. Dylan fait aujourd’hui sa rentrée en type 8 (troubles de l’apprentissage), un enseignement mieux adapté à la dysphasie qui lui a été diagnostiquée.

TRAIN-05.jpg
Sukrii Kural. CC BY-NC-ND

Laissez passer les trains

Médor 24, automne 2021

26 mai 2013. L’auditeur du travail du Brabant wallon recourt à une arme assez peu utilisée face aux grandes sociétés ou organisations. Il cite au tribunal le groupe SNCB, via sa filiale HR Rail, qui gère les ressources humaines. Une citation directe, comme on dit dans le jargon judiciaire. Pour aller vite. Les faits ? Harcèlement moral. Un conducteur de train qui dénonce l’insécurité sur le rail (lire notre enquête dans le Médor 24) s’est fait licencier après plus de 25 ans de carrière. Il reprochait au groupe ferroviaire à 100 % public de ne pas appliquer les règles en matière de bilinguisme. D’autres agents ou conducteurs estiment qu’il y a de la friture sur les lignes, de la négligence chronique à propos des consignes de prévention-accidents. Qu’a fait le tribunal de Nivelles face à la citation directe ? L’audience prévue le 6 juin (nous étions là) a été reportée… d’un an. Pas le temps pour une urgence.

Sacrés scouts

Médor en ligne, été 2023

Notre enquête sur les violences dans les mouvements de jeunesse aura secoué le monde du scoutisme en Belgique. Un débat avec les fédés au mois de juin à Bruxelles et la publication de nos 11 constats sur notre site ont clôturé notre démarche. Celle-ci a suscité des débats et articles dans plusieurs médias, et pas toujours avec la plus grande des nuances… Les retombées concrètes ne se sont pas fait attendre. Dès juin, la Fédération scoute a mis en place une campagne « Safe Place » pour la saison des camps, elle a ouvert un formulaire en ligne pour signaler des abus et a publié un dossier sur la bientraitance dans les unités. Classe ! Action-réaction.

Inondations de 2021, on n’oublie pas le choc

Médor 30 + web, printemps 2023

Deux ans après les inondations de l’été 2021, nous pensons qu’il s’est passé quelque chose de significatif, de symbolique, d’important sur le territoire wallon. Dans l’article « Repenser la vallée » et sur notre site web, Quentin Noirfalisse a constaté l’ampleur du défi le long de la Vesdre. Dans quelques semaines, nous approfondirons l’enquête en comparant la situation au bord de la Dyle, où l’inconscience politique reste étonnante.

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3437 abonnés et 1856 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus