2min

On n’en a pas fini

La suite de nos articles…

openpharma_valisecash.jpeg
Margaux Dinam. CC BY-NC-ND

Pharmaco-transparence

Médor en ligne

Si la transparence promise par le secteur pharmaceutique était une vitre, on dirait qu’elle est opaque, teintée, voire carrément sale. C’est, en gros, la conclusion de notre vaste enquête « Open Pharma », menée avec trois médias partenaires et publiée en mai sur le site medor.coop. Nous mettions en lumière les lacunes criantes du registre BeTransparent, censé rendre publics les liens entre l’industrie pharmaceutique et les professionnels des soins de santé. Cette enquête a donné lieu à un débat à la Chambre. Plusieurs parlementaires se sont offusqués de l’absence de réactions du gouvernement. Pharma.be, l’Association générale de l’industrie du médicament, a promis quelques améliorations. Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, a quant à lui déclaré : « Il ne fait aucun doute que le processus lancé il y a cinq ans peut encore être amélioré et que la transparence peut être renforcée. » Aucun doute, en effet. À l’automne, gouvernement et entreprises pharmaceutiques présenteront un nouveau plan pour développer le secteur. L’occasion d’établir enfin une vraie transparence ? O.B.

bouygues-carriere-p1.png
Speculoos. CC BY-NC-ND

Carrière et gouffre

Médor n°13 – hiver 2018-2019

Dans le Médor 13, nous relations le rachat de la carrière de Haut-le-Wastia, près d’Yvoir, par Colas Belgium à Patrick Jacquet. La transaction s’est mal passée. Jacquet a porté plainte pour faux en écriture, usage de faux, corruption, escroquerie et association de malfaiteurs. L’affaire est toujours à l’instruction. Nous apprenons que, le 4 mai dernier, le tribunal correctionnel de Fort-de-France, en Martinique, a condamné six salariés de Colas pour faux et usage de faux et escroquerie en bande organisée. L’administrateur délégué de Colas Belgium a aussi écopé de la plus lourde peine (24 mois avec sursis et 50 000 euros d’amende). En Belgique, si une société – et/ou ses membres décisionnels – est condamnée pour fraude, elle ne peut plus souscrire aux marchés publics. En janvier 2022, Colas a été sanctionnée par la Banque mondiale et exclue des appels d’offres à Madagascar. A-C H.

WEB-verdure.svg
Karim Douïeb. CC BY-SA

Bruxelles malade

Médor en ligne

À quel point Bruxelles abîme-t-elle la santé ? Début juin 2022, nous lancions notre enquête en ligne « Bruxelles malade », avec Dancing Dog Productions et Jetpack. À l’aide de cartes interactives, nous avons montré comment les inégalités (économiques, sanitaires, environnementales) se renforçaient mutuellement. Les réactions ont été très nombreuses, y compris dans la classe politique. À la rentrée, le sujet devrait être débattu au parlement bruxellois. On vous tient au jus. Et d’ici là, (re)découvrez cette enquête et faites-nous vos retours sur l’adresse pilotes@medor.coop

Tout ça vous fait penser que vous avez gardé vos anciens Médor mais que, sauf rares exceptions, vous ne les ouvrez plus après les avoir terminés. Peut-être qu’une personne dans votre commune serait ravie de pouvoir lire ces exemplaires. Et si vous organisiez cela via nos petites annonces  ?

envie-petites-annonces
Tags

Dernière mise à jour

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3026 membres et 1739 coopérateurs

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus