Un blason et plein d’envies

blason.png
Sukrii Kural. Tous droits réservés.

Médor, c’est avant tout une histoire collective, un projet horizontal à hiérarchie tournante, réalisé avec des logiciels et des collaborateurs libres. Vous avez aimé Médor ? En voici les cuisines.

On est bien blasés !

Avez-vous bien regardé la « quatrième de couverture » (l’arrière de ce magazine) ? Vous avez là, rutilant, le premier blason de Médor, en clin d’œil à notre rubrique « traits belges » des pages 54-58. Comment a-t-il été réalisé ?

– D’abord, Sukrii Kural, graphiste et illustrateur, a dessiné un premier blason, très inspiré et en toute liberté, sur le mode « M en chevaux bondissants ».
– Pour être un peu plus héraldiquement corrects, nous lui avons ensuite proposé une description de blason à dessiner :
D’azur à deux têtes de chien d’or passées en sautoir, au livre ouvert au naturel, chargé de l’inscription Médor de sable, brochant.

Voyez le résultat…

Louis à l’usine

Louis Van Ginneken était déjà notre collègue bien-aimé, chargé des réseaux sociaux dans la petite équipe de trois personnes nommée « sortie d’usine ». Il l’est encore un peu plus désormais, avec sa promotion au titre de « responsable réseaux sociaux ET participation ». Il est donc en charge du lien avec nos lecteurs et lectrices. Mazette !

Assemblée générale

En juin dernier a eu lieu l’AG de Médor, ouverte à tous ses membres. Nous n’étions pas très nombreux, mais ultra-motivés. Vous aviez fancy-fair ce jour-là ? Sachez donc :

– que Médor vit une phase cruciale. Les ventes diminuent et la tendance est générale pour les titres de presse écrite, en cette période post-Covid. Des petits aménagements ont déjà été faits et se sont avérés insuffisants. Nous devons donc réfléchir, avec vous, à un nouveau modèle pour l’avenir. Rendez-vous le 15 octobre pour penser le Médor « d’après ».

– que le P-V de cette assemblée est disponible ici

– qu’il est toujours possible d’intégrer la coopérative

Se voir, comme avant

Jeune magazine, séduisant, libre et fier de ses valeurs, cherche lieu de rencontres, pour échanger, rédiger des petites annonces, et plus si affinités. Plateformes et applis, s’abstenir. Dans la foulée de la sortie de ce numéro et du lancement de nos « petites annonces », nous organisons une série d’événements dans des librairies ou lieux culturels. L’occasion de vous expliquer pourquoi nous aimons les échanges « en dur » et les rencontres en vrai et, si le cœur vous en dit, vous aider à rédiger vos annonces. Envie de nous accueillir ? Contactez-nous.

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2518 membres et 1730 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus