2min

Du côté des fragiles

Lire_et_ecrire.retouche.png
Amélie Carpentier. CC BY-NC-ND.

Sur le web, Médor propose des enquêtes exclusives « en série ».
Voici le menu du moment.

Inégalités scolaires

Depuis six mois, Médor traque les inégalités scolaires, comme l’orientation « forcée » de certains élèves vers des écoles ou filières qu’ils n’ont pas choisies. En juin, nous mettions en lumière les inégalités face à l’accès à la logopédie. Les parents de Salia, une petite fille trisomique, sont ainsi obligés de casser leur tirelire pour qu’elle puisse être suivie. Car, sous un certain niveau de QI, le remboursement n’est pas permis. Fin septembre, c’est sur l’accès à l’extrascolaire que nous nous pencherons. Et dans ce numéro papier de « rentrée », ne manquez pas notre enquête sur le piège des études universitaires à rallonge. Comme souvent, ce sont les plus pauvres qui trinquent.

Retrouvez tous les articles de cette "série" ici.

IMG_9585.jpg
Marin Driguez. Tous droits réservés

Blues des hôpitaux

La santé, ce n’est pas que le Covid. De septembre 2019 à juillet 2020, Médor a investigué sur le business lucratif des antidouleurs. Aujourd’hui, un nouveau défi est posé : comprendre et expliquer le financement laborieux des hôpitaux, livrés à une compétition sans merci. Nous enquêterons dans cet univers clos d’ici à la fin de l’année. Un monde dur, dangereux. Cet été, à raison d’un portrait par semaine, nous avons retracé le parcours de celles et ceux qui ont laissé leur vie pendant qu’on applaudissait à 20 heures.

Retrouvez tous les articles de cette "série" ici.

médor pacman (2).png
Leo Gillet. Tous droits réservés

L’enfer au travail

Durant l’automne, nous pouvons l’annoncer, Médor partira à la pêche aux signatures. Notre point de vue devient de plus en plus clair : la fraude sociale organisée coûte un paquet d’argent à la collectivité, elle échappe aux urgences politiques et elle crée de la souffrance inutile. Le Covid détourne l’attention, voire augmente l’exploitation du travail low cost, et ce dans de nombreux secteurs d’activité. À ce stade, nos investigations sont là pour illustrer le constat, frapper les esprits (si nécessaire) et démontrer que ce type de fraude n’a rien d’anodin : traite des êtres humains, blanchiment d’argent de la drogue et fraude fiscale ne sont jamais loin. À partir d’octobre, nous essayerons de réunir lecteurs, victimes ou acteurs dans notre sillage.

Retrouvez tous les articles de cette "série" ici.

Tom Cochien_gare-retouche.png
Tom Cochien. Tous droits réservés

Tueurs du Brabant : la piste américaine !

« Et si c’étaient les Américains » qui avaient permis aux Tueurs du Brabant de s’évanouir dans la nature, à la moitié des années 1980 ? Cette investigation publiée fin août, appuyée par des documents exclusifs et remise dans son contexte politique de l’époque, est une illustration des enquêtes qui alimentent le site web de Médor depuis son lancement. Avant ça, nous avions pointé les petits cumuls d’un échevin molenbeekois socialiste à l’Union saint-gilloise ou les raisons cachées du changement de direction chez Recupel, chargé de la collecte des déchets électriques et électroniques en Belgique.

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3033 membres et 1428 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus