L’avenir sur canapé

L’avenir sur canapé

jisti.png
Quentin Jumelin. CC BY-NC-ND.

Médor, c’est avant tout une histoire collective, un projet horizontal, à hiérarchie tournante, réalisé avec des logiciels et des collaborateurs libres. Vous aimez Médor ? En voici les cuisines.

Bouclage distant, doudou volant

C’était un lundi de bouclage de ce numéro, ou un mardi, on ne sait plus très bien. Les jours se ressemblent quand le décor ne change pas. Notre Fakira (la directrice de Médor) nous a envoyé ce message : « Si vous avez besoin d’un espace pour vous rencontrer, avoir besoin d’imprimer ou vous concentrer quelques heures, j’ai calculé qu’on pouvait être maximum à quatre dans le bureau. » Elle nous a laissé un planning. Finalement, personne n’est venu. Parce que certains habitent loin. Parce qu’on est au moins huit à boucler. Parce qu’on a les enfants à garder et à faire manger.

Ce numéro que vous tenez entre les mains a donc été bouclé de A à Z sans qu’aucun membre de l’équipe ne se voie « en vrai ».

Jamais nos vies privées ne se sont autant mêlées à un bouclage médorien. Jamais autant d’imprévus ne se sont glissés dans l’engrenage. Jamais le collectif n’a pris en creux autant d’importance. On a écrit pas mal de lignes de ce numéro en tentant d’oublier ce doudou qui volait au-dessus de nos têtes. On a dû quitter ou écourter des réunions pour régler la question d’une cheminée écroulée ou pour vérifier que les hurlements de l’enfant étaient bien disproportionnés. On a imaginé de nouveaux outils pour travailler ensemble. On a vécu des moments de silence collectif, où chacun tentait d’interpréter ce fameux « blanc » de l’autre, en vain. On a partagé nos coups de moins bien. On a annulé certains sujets, on les a remplacés au pied levé. Mais ça a fonctionné. Et on a apprécié l’équipe qu’on formait.

ecouteur.png

Assemblée sur canapé

Ça se passera notamment le 13 juin, dans votre salon. Virus oblige, nous avons décidé d’organiser la prochaine assemblée générale de notre coopérative « en ligne ». Les enjeux de ce rendez-vous sur canapé : voter un plan financier qui permettra à Médor de poursuivre son plan de développement. Ce plan est ambitieux et risqué, mais reste fidèle à nos valeurs. Le cap est inchangé : investir sur le contenu et viser un accroissement des recettes par abonnements. Médor projette ainsi 3 600 abonnés pour la fin 2020 et parie sur une recapitalisation de l’entreprise via le « grand public » en attendant une rentabilité pour 2023.

Autrement dit, nous avons lancé, il y a un mois, un deuxième appel à prendre de nouvelles parts dans la coopérative ou à la rejoindre. Toutes les infos concernant ce plan et l’AG sont disponibles ici. Le 13 juin, une session de questions/réponses se déroulera par vidéoconférence. Les votes suivront la semaine d’après, via des bulletins électroniques. Chaque coopérateur recevra toutes les infos pratiques par mail.

Des ventes et un virus

D’après nos estimations, basées sur les commandes effectives en librairie, nous chiffrons la perte de nos ventes en librairie à 55 % pour le dernier numéro (le n°18, qui était en kiosque au moment du confinement). Soit une perte de 23 000 euros. Heureusement, nous avons atteint début mai les 3 000 membres payants (appelés « abonnés » dans le monde d’avant), qui nous lisent en ligne et sur papier. Soit 17 % de plus qu’il y a un an !

Projet « Boule à facettes » : nouvelles étoiles

Malgré son nom qui envoie strass et paillettes, c’est un projet de l’ombre que nous menons depuis un an maintenant. Notre objectif : booster la diversité, dans nos pages et nos équipes. Cette fois ça y est, nos invisibles commencent à se voir ! Dans ce numéro, vous pouvez lire le portrait d’Aloïs, signé par Malaurie Chokoualé Datou et Muna Traub, deux jeunes journalistes rencontrées à la suite de notre « bourse diversité ». Les lauréates de la bourse, Soulira Kerri et Diana Mandiá, poursuivent également leur investigation à nos côtés. Au total, quatre projets d’articles, directement nés de rencontres avec ces nouvelles plumes, sont sur les rails. Fin mars, notre « plan diversité » a été validé. Ce gros chantier nous engage à mener des actions structurelles au sein de notre entreprise, soutenues et contrôlées par Actiris, d’ici les deux années à venir. Nous détaillerons bientôt ces actions sur notre site web et sa « boule à facettes ».

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3272 membres et 1692 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus