2min

Le grand voyage du voisinage

Depuis maintenant 10 numéros, Médor s’est consacré à des événements exclusivement belges. Pas de grands reportages dans les steppes mongoles ou de plongées vertigineuses dans les mines de fer brésiliennes. Nos récits journalistiques voguent entre Arlon et Ostende. Pour autant, la voilure est-elle moins ample ? Voyager proche, c’est penser petit ? Petit pays, petit esprit, comme disait Léopold II avec mépris ?

Dès le départ, Médor a lancé le pari inverse : évoquer la Belgique nous aidera non seulement à mieux cerner la société dans laquelle nous vivons, mais aussi à mieux comprendre nos interactions avec le monde. Affûter un regard acéré sur un village permettrait, paradoxalement, d’éclairer les alentours. Comme le printemps est dans le bourgeon, le tout serait dans le singulier.

Ainsi, en racontant notre Belgique, nous voyagerons dans ce numéro à Bruxelles, à Beveren, à Rixensart, à Termonde, mais aussi au Congo, en Irak, en Hollande, en France, en Russie, aux États-Unis, et même en Égypte antique.

Et ce qui fera le sel du voyage, c’est le regard. Si les faits sont la base non négociable de notre travail, encore faut-il les observer minutieusement, capter le signifiant dans ce qui semble insignifiant, chercher au bon endroit, garder l’esprit ouvert pour entendre les différents points de vue, se dessiller nos paupières culturelles et, comme le soulignait André Linard, l’ancien secrétaire général de la déontologie journalistique, se méfier de « ce qu’on aime écrire ».

Des cordes à notre arc

Ce n’est pas facile. Chez Médor, …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3417 membres et 1686 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus