16min

Rouge de Raoul

Bienvenue camarade, tu es le nouveau social media editor du PTB, à gauche toute. On ne te propose pas encore d’aller boire un verre avec Raoul Hedebouw et Peter Mertens, mais tu es aux anges. Tu gèreras plusieurs pages Facebook, dont celle de Raoul (95 000 fans), nouveau président du parti et chef de groupe au parlement fédéral. Tu auras également la main sur la page du PTB et ses 129 000 likes, et les comptes Instagram, Linkedin, Twitter et Tiktok…

Pour des raisons de narration, la vie des community managers et social media editors a volontairement été grossie. Les faits et chiffres cités sont, eux, bien réels.

800x800-PTB.png
Camille Potte. CC BY-SA
Pour tes premiers jours sur place, on te propose du concret. Tu as le choix entre trouver le meilleur post Facebook pour augmenter le nombre de likes sur les pages du PTB ou faire un tour sur les différents réseaux du parti pour t’en faire la meilleure idée.

Tu prends le temps de la réflexion. Tu dégaines ton smartphone et ton ordinateur pour aller scruter les différentes pages Facebook du parti. Tu connaissais déjà la page du PTB sur laquelle on réagit beaucoup à l’actualité, où l’on partage les interventions des députés, et où on communique sur les actions du parti. Tu optes finalement pour un post qui respire l’ADN du parti. Face à l’augmentation des prix de l’énergie, tu sens un bon filon. Le PTB a aussi lancé son propre calculateur de facture d’énergie, ça te permettra de le mettre en avant et de générer du trafic sur votre site web et d’aller chercher des signatures pour la pétition que vous avez lancée. Ton post revendique haut et fort, c’est bien :

Capture d’écran 2021-12-07 à 09.09.47.png
Capture d’écran Facebook. Tous droits réservés

Voir ce que les autres partis font dans …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2740 membres et 1709 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus