2min

Souverain cliché

photo-roi

Dans le plan com de notre famille royale, il y a la photo officielle, où on ne rigole pas, et puis les autres, censées nous montrer que ces rois-là sont comme nous.

Photo officielle :
l’art de la lévitation

La photo été prise au moment de l’accession au trône du Roi, le 21 juillet 2013. Depuis, elle s’affiche dans les hôtels de ville, ambassades et autres bâtiments publics. Telles des statues en quasi-lévitation, Philippe et Mathilde toisent leurs sujets par l’entremise d’une légère – mais oppressante – con-tre-plongée. À la manœuvre, l’artiste belge contemporaine Marie-Jo Lafontaine (assistée de la photographe Marina Cox), plus connue pour son travail sur les liens entre souffrance et érotisme (voir son installation « Les larmes d’acier ») que pour ses affinités monarchiques. « Pourquoi ils m’ont choisie ? Je n’ai pas posé beaucoup de questions et ils ne m’ont pas non plus donné beaucoup de réponses », s’amuse-t-elle.

Elle choisit de faire poser les souverains à l’extérieur. « Pour moi, il fallait faire cette photo dans l’ouverture plutôt que dans la fermeture : montrer des souverains ouverts sur la Belgique, l’Europe et le monde et non enfermés dans leur palais. Pourquoi photographier les lustres et les tapisseries ? On se doute qu’ils ne vivent pas dans une mansarde. » Le choix du décor semble d’ailleurs avoir été la seule marge de manœuvre de l’artiste. « Mathilde et Philippe sont arrivés déjà habillés, avec leurs décorations. La séance n’a duré que quel-ques minutes. » Photo de fantoches ? « On sait qu’ils n’ont pas beaucoup de pouvoir. Il s’agissait de représenter des personnes qui sont dans la représentation. Chacun joue son rôle et c’est très bien comme ça », estime Marie-Jo Lafontaine.

Pour l’historien Olivier Defrance, spécialiste de la monarchie, si « le propre du portrait officiel est d’être idéalisé et retouché », ce cliché-là marque tout de même un « retour en arrière ». Postures hiératiques, visages fermés, couleurs froides, silhouettes comme découpées au laser : Albert II et Paola avaient tout de même l’air plus commodes.

photo-roi

« On ne peut pas dire que, sur cette photo, Philippe et Mathilde dégagent une grande humanité. Cela fait même un peu penser aux portraits des partis fascistes des années 30. » Le Palais a-t-il voulu en faire trop, afin de donner aux souverains une légitimité qui leur est souvent contestée ?

photo-roi

Photo Delacre :
la Sainte Famille

C’est la photo choisie par le Roi et la Reine pour leurs bons vœux 2017. Installée sur un confident, la famille est au grand complet et tout sourire. Seul le prince Emmanuel, 11 ans, s’est détourné de l’objectif. Tente-t-il, in extremis, d’avertir sa mère de tirer sur sa jupe ? Le Palais évoque un cliché « plus spontané. » Pour Olivier Defrance « Si nous n’avions pas ces photos, on serait dans l’imagerie des régimes dictatoriaux. Elles viennent compléter les portraits officiels et apportent de la chaleur humaine : on est toujours dans la propagande mais l’exercice est différent. » C’est l’esprit boîte Delacre, censé rapprocher les souverains du bon peuple, qui paraît-il, a lui aussi des plaisirs simples et l’amour de sa progéniture. Si aucune monarchie européenne n’échappe à ce jeu de la Sainte Famille, aucune n’égale notre manque de fantaisie. Voyez plutôt Kate et William, qui, eux, ont (vraiment) réussi à rester naturels face à l’objectif.

kate-william-noel-2015

Ou la princesse héritière Victoria de Suède qui, heureuse en amour après avoir épousé son ancien prof de gym, n’a plus peur de rien (mais laisse à sa fille le soin de relever ses propres jupes). Quitte à être enchaîné au trône, autant en faire des tonnes ?

victoria-reine-photo-suede

Dernière mise à jour

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3080 membres et 1700 coopérateurs

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus