Poste et post

1.jpg
None. CC BY-NC-ND.

Médor, c’est avant tout une histoire collective, un projet horizontal, à hiérarchie tournante, réalisé avec des logiciels et des collaborateurs libres. Vous avez aimé Médor ? En voici les cuisines.

Cinq ans bouclés !

Le magazine entame sa 6e année de publication en bouclant son numéro à distance. L’équipe a la chance de bien se connaître, de se pratiquer depuis des années, mais rien ne remplace les soirées groupées à gérer des débats de la plus haute importance (pizza ou grec ? Quelqu’un peut m’avancer ? Et qui y va ?). Vivement la fin de ces bouclages où nous sommes toutes et tous bouclés.

La poste pas à son poste

« Comme une lettre à la poste », l’expression n’est-elle pas censée être synonyme de « à l’aise, Blaise » (ou la variante « tranquille, Achille ») ? Lors de la dernière expédition du Médor, les centres de Bpost ont été débordés par le surplus de courrier. Résultat : la distribution du périodique est passée de J+2 à J+4. Pour ajouter la revendication au chaos, certains bureaux à Bruxelles-Forest ont fait grève en juin et juillet. Résultat : les colis mettent un mois à arriver entre Charleroi et Bruxelles, nos lecteurs de Forest (ironie de l’histoire, ce sont nos voisins) ont dû être encore plus patients que les autres. Vous n’avez pas reçu votre Médor ? On envoie systématiquement un magazine à tous les membres qui n’ont pas reçu leur exemplaire papier s’ils nous le signalent via medor@medor.coop. Nous lire tiendrait-il parfois de l’abnégation ? Merci de votre ténacité !

Réseaux sociaux et Médor :
je t’aime moi non pas du tout

Le débat revient au sein de l’équipe aussi sûrement que la nuit suit le jour. Va-t-on un jour sponsoriser un post Facebook ou Instagram ? C’est tentant. La majorité du trafic sur notre site provient de ce réseau social. Puis ça nous ferait un paquet de « like » pour doper notre ego. Mais c’est quand même toujours non. Pas question. Ce réseau, mal nécessaire, cadenasse le débat démocratique et restreint l’imaginaire. On y est. De là à soutenir ce système, non. Pas de post sponsorisé, pas de course aux algorithmes, pas de pistage de nos publics. La visibilité de nos posts, nous la devons à la qualité du contenu relayé et aux nombreux partages des personnes qui nous suivent.

Le fric, c’est chic (quand c’est public)

Médor a déposé un dossier d’aide à la presse, puisque, désormais, cette aide est accessible aux coopératives. Pour rappel, Médor avait refusé de créer une asbl pour bénéficier de ces aides, considérant que, lorsqu’une loi (ou un décret) est inepte, c’est elle qu’il faut modifier, pas les structures.

2.jpg
None. CC BY-NC-ND
Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3048 membres et 1691 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus