2min

Comment Médor se met une grosse pression (atmosphérique)

medicament-importation
Axel Korban. CC BY SA.

Ça fait un moment qu’on en parle et qu’on vous dit qu’on voudrait faire ça chaque trimestre mais que ça coûte un bras. Eh bien, cette fois, on l’a fait : un nouveau «  Baromètre diversité  » (le premier, à lire ici, c’était en juin 2019).

Pour comprendre de quoi il s’agit, mettons-nous d’accord sur les mots, avec l’aide de Google (qui avait déjà sauvé notre « bourse inclusion », souvenez-vous).

Et donc, le « baromètre diversité », c’est simplement un outil pour mesurer la variété dans nos pages.

Comment ça marche ? Prenons un texte au hasard : l’étymologie de « Médor », trouvée sur wiktionary.

Médor (XVIIIe siècle) : Nom d’un soldat sarrasin qui épouse Angélique dans le Roland furieux de L’Arioste de 1516. Illustration de la page : Angélique et Médor par Andrea Casali.


Là, on enverrait ce texte à notre ami Sabri Derinöz (chercheur en sciences humaines de l’ULB, spécialiste de la question), et on lui demanderait, à partir des informations données, de classer tous les intervenants de cette définition, selon des critères de genre, de catégories socio-professionnelles, d’origine (supposée, en fonction des détails donnés, du nom ou de la photo), de voir le rôle qu’ils tiennent dans le discours (auteur, expert, vox populi, victime, etc) et …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3090 membres et 1662 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus