Le jour où j’ai compris un croisement de données

Le croisement. Episode 5.

Depuis son lit, Sacha cogite. Alix lui a envoyé quatre articles de presse publiés par Médor. Ça parle de croisement de données à caractère personnel, de calculs de pourcentage de vacciné·es parmi le personnel soignant. Sacha y est, à l’hôpital, et il se dit que le taux de vaccination des soignant·es qui l’entourent, tout compte fait, ça ne le regarde pas.

Cet article s’insère dans l’un des volets de notre grande enquête participative sur l’hypersurveillance à la belge.

BANNER-VERT-300x250px.gif
croisement santé D bis.jpg
Sarah Fabre. CC BY-NC-ND

J’ai l’impression d’avoir écumé l’ensemble de Netflix depuis que je suis alité dans cette chambre d’hôpital. Autant l’après-midi je suis claqué, autant le matin je me tourne les pouces. Alors je regarde des films ou des séries, j’avale des bouquins. Je lis Dune, même si je sens que lorsque je pourrai enfin sortir d’ici, le film ne sera plus au ciné… Dommage. J’écris des messages aux potes, à la famille, et quand vient l’après-midi, j’avale des anti-douleurs.

La kiné me rassure presque tous les jours. “Pas de stress, Sacha, la mobilité complète va revenir. Laisse du temps au temps.” Je lui ai dit que la nuit, je rêve parfois de marcher vite. J’en rêve et je crève de trouille. Et si je n’y arrive plus ?

Le choc a été immense de me réveiller après cette grosse opération pour la méchante fracture cervicale et réaliser, vaseux, que mon corps n’était clairement plus aussi mobile. Ce n’est pas une paraplégie, mais ça s’en approche. C’est en tout cas le début des emmerdes. En trois mois, j’ai progressé, ce n’est pas ça, je recommence à bouger. Mais wow, c’est dur. Niveau boulot, je ne sais pas ce que je vais faire. Pour le moment, je suis coincé ici et dépendant du staff infirmier.

*Ding*

Alix qui me demande de mes nouvelles, trop chouette de sa part. Si j’avance dans mes bouquins ? Oui et non, un peu marre de la science-fiction, envie d’autre chose. Et toi, tu lis quoi pour le moment ?

Sacha → Alix

  1. Haha, ouais, pas faux. C’était un peu science-fiction, les quatre articles de Médor que tu m’as envoyés 😱 Merci d’ailleurs, ça m’a bien occupé hier aprem. J’ai pas retenu tous les détails, mais méga intéressant dans l’ensemble ! 👍

  2. J’étais sûre que ça t’intéresserait ! Pas trop shooté pour tout comprendre ? 💉🤒

  3. Si j’ai tout compris ? Attends, je te laisse une vocale, plus facile pour t’expliquer

*Ding*

Ah merde, elle est au boulot, oups ! Mais les vocales, c’est quand même plus facile depuis mon lit.

*Ding*

Clairement. On vit dans une société où nos données personnelles sont omniprésentes et utilisées pour plein de raisons, qui nous dépassent clairement.

Je vais peut-être compléter oralement…

Sacha → Alix

*Ding*

Mmmmh, ouais, pareil. Je me pose plein de questions. On parle de transparence entre les hôpitaux, mais ça risque de devenir de la concurrence aussi, si tout le monde publie son taux vaccinal.

Sacha → Alix

  1. Bref, je cogite beaucoup. Encore merci de m’avoir envoyé ces articles.

  2. 👌

*Ding*

Yep. Faut que je lui demande si elle vient mercredi prochain. J’aime bien quand elle passe me voir après sa matinée à l’école.

Silence.

Bon, elle me répondra plus tard.

Cet après-midi, je fais quoi ? Pas le bon moment pour lire les autres articles de Médor sur l’hypersurveillance. La kiné passe à 15h… Ça me laisse juste le temps de m’assoupir un peu. Repos. Repos. Guérir. Guérir.

L’enquête continue après cette salve d’épisodes sur le croisement des données de santé. Pensez à prendre (ou à offrir !) une période d’essai pour (faire) accéder à tous les contenus gratuitement durant 1 mois

190820-Medor-site_V02-2.png
Tags

Dernière mise à jour

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3048 membres et 1691 coopérateurs

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus