3min

Du cul, du vomi…

Famille Rienacacher ou comment bien gérer sa vie privée sur les réseaux sociaux ? (2/4)

Mamy est morte et pourtant elle balance les petits secrets de famille sur les réseaux sociaux. Et c’est de moins en moins drôle…

Du 26 au 29 octobre, découvrez qui espionne qui dans cette famille bien sous tous rapports. Une fiction en 4 épisodes, basée sur des faits réels (1000 questionnaires, des entretiens, des docs, toussa). Voici la deuxième salve (le premier épisode est ici).

Emma → Groupe famille

  1. Abry, tu nous réponds ou quoi ? ? ? ! T’es où ? 😥

  2. Il n’est pas à la maison.

  3. Elle fait chier, mamy. 🤬🤬🤬

  4. Je rentre tout de suite.

Quand Christophe arrive, Emma pleure.

Un nouveau post de mamy vient de débarquer.

Vomi_emma

Lara, c’est la meilleure pote d’Emma. Et évidemment, elle est aussi amie facebook avec Mamy…


— (EMMA) Qu’est-ce qu’elle fait mamy ! Elle se prend pour qui pour balancer nos vies ? C’était un message envoyé en privé.

— (CHRISTOPHE) Comment ?

— (EMMA entre deux sanglots) Via Whatsapp.


Comme quoi, même les app’ avec conversations « chiffrées » ne résistent pas à l’amitié.


Le téléphone d’Emma bipe.


— (CHRISTOPHE) C’est quoi ?

— (EMMA) C’est rien.


Les copines sont furax.

Nouveau bip. Christophe retire sa veste.

Nouveau bip. Il pose son sac.

Nouveau bip. Christophe allume son ordi.

Nouveau bip. Emma a les larmes aux yeux.

Nouveau bip. Nouveau bip.


— (CHRISTOPHE) Mais coupe ça !


Emma regarde son téléphone.


— (EMMA) Tiens, Abry est à De Brouckère.

— (CHRISTOPHE) Et il passe toute sa nuit sur son téléphone !

— (EMMA) Mais comment tu sais ça, toi ? T’as encore le contrôle parental ? ? ?

— (CHRISTOPHE) Ben non. Ça c’était quand il avait 12 ans. Depuis il l’a retiré. Mais il m’a filé son mot de passe pour imprimer des places des concerts qu’il avait reçu par mail. Du coup, je me reconnecte avec son mail et je peux le suivre à la minute via https://myactivity.google.com/ et "mes trajets" ou "mes lieux visités" enregistrés par Google. Super non ?

— (EMMA) Formidable. Si moi aussi tu me fliques pour me protéger, tu déconnectes direct ! Compris ! ! !

— (CHRISTOPHE) Wowowo, du calme, Emma. Tiens, Abry s’est s’acheté des clopes…

Visuel_5a_DEF.png

— (CHRISTOPHE) Et il s’assied sur un banc, tiens. Je reconnais son manteau rouge.

— (EMMA replonge dans son téléphone) Ah… et c’est qui qui est parti à la mer deux nuits en octobre ? Et pas seul…

— (CHRISTOPHE, embarrassé) Je pense que ce n’est pas le sujet, là…

— (EMMA) C’est sur Insta’en tout cas. Tu savais que Mamy y avait un compte ?

Christophe va sur Insta’. Et découvre le post de Mamy :

Blankenberge.jpg
Sarah Fabre. CC BY-NC-ND

— (CHRISTOPHE, embarrassé) Ça devient démentiel, là…

— (EMMA sourit) Bon, maman va rentrer. Moi, je vous laisse…

— (CHRISTOPHE) Attends mais… Quand j’ai réservé ce week-end, mamy était déjà morte. Et… tu me filmes là ou quoi ? ? ?


Emma saisit son manteau et sort.

Le téléphone de Christophe vibre. C’est Safia. Elle est furieuse.

Cette fiction sur base de faits réels est l’une des facettes de notre grande enquête participative sur l’hypersurveillance à la belge. Souscrivez à notre période d’essai si votre curiosité est éveillée.

homepage.jpg
Tags
  1. 58 % des ados donnent accès à leur téléphone à au moins un ami. 15,85 % donnent même leur mot de passe sur les RS. Pour quoi faire ? Pénélope, 16 ans : « Pour tout et rien. Si elles doivent appeler, si elles n’ont plus de batterie, pour regarder des vidéos, pour prendre des photos. » Pénélope connaît le mdp du GSM de 4 ou 5 amies. « Avec une d’entre elles, on même a enregistré nos visages comme identification pour déverrouiller nos téléphones. Parce que les mots de passe c’est trop long à taper. » (Plus de témoignages d’ados à venir le 8 novembre)

  2. Certaines messageries promettent le chiffrement des conversations (Whatsapp ou même les plus sécurisées comme Signal, Telegram). Mais quand tu files ton téléphone à tes potes… Tu sais que tu files aussi tes photos, contacts, géolocalisations et tes conversations ? Alors, bien-sûr, le gouvernement et les espions ne liront rien. En revanche tes potes…

  3. « Maintenant, tout passe par le smartphone. Même l’écoute de la musique. Cela devient difficile à gérer. On ne sait pas tout contrôler. Parfois elle est sur son téléphone pour une recherche dans le cadre d’un projet scolaire. Ou elle passe par l’app’de l’école. Je la vois avec une copine tout le temps sur l’écran. Je lui fais la remarque et… elles étaient en train d’écrire un texte ensemble. » (Témoignage d’une mère, suite à notre questionnaire Médor – publication à venir le 8 novembre)

  4. C’est ça qui est bien avec Snap… « Lorsque vous ouvrez l’application, votre position sera automatiquement mise à jour. Après environ cinq à six heures de fermeture de l’application, votre position sera supprimée de l’application. » Sympa…

    Alice, 15 ans : « Moi j’ai pas snapchat, je trouve que c’est une appli de stalkers. Ca donne vachement d’infos sur les gens, on voit quand tu es en ligne, les gens sont alertés quand tu as pris une capture d’écran de leur compte, plein de monde utilise l’appli pour repérer qui est où. » (Plus de témoignages d’ados à venir le 8 novembre)

  5. Selon notre questionnaire, les garçons dorment peu… 62 % des répondants ont consulté internet la nuit, en dehors du contrôle parental. À 16 ans, ils sont 4 sur 5 (80 %) à confesser le surf nocturne.

  6. C’est un des trucs qui nous a fait beaucoup rire. Quand on s’intéresse aux appli de contrôle parental (type FamilyLink, NortonFamily, Kaspersky-SafeKids,…), des dizaines de commentaires de parents signalent que si ça marchait bien au départ, tout à coup ça n’a plus fonctionné. Et quand vous allez sur YouTube, vous découvrez une foultitude de tutoriels d’ados expliquant comment désactiver le contrôle parental ! Dans notre panel, 33.54 % des parents ont déjà installé une appli de contrôle. Et 11 % ont hésité.

  7. Mineur, votre compte est relié à celui d’un adulte. Et voir vos dépenses, c’est savoir où vous êtes, quel jour, à quelle heure, dans quel magasin (avec une petite recherche) et en fonction du montant et/ou du type de magasin, ce que vous avez acheté.

  8. Lorsque vous donnez votre adresse Gmail à des sites de location (type Airbnb), ceux-ci ont la possibilité d’intégrer automatiquement la réservation dans votre calendrier en ligne (sauf si vous le refusez). C’est vrai également pour les réservations de train ou avion.

Dernière mise à jour

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2845 membres et 1727 coopérateurs

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus