Éditorial
Apparemment pas
Avertissement : au gré de votre lecture du numéro 8, vous croiserez des autruches, une chèvre des montagnes Rocheuses, des ours bruns, un arum titan et un lamantin. Mais Médor n’a pas mué en revue zoologique, il a simplement invité un artiste à dynamiter ses pages. Et le mec, il l’a fait... Dans un monde de « fake news », se pourrait-il que le salut (et un soupçon de vérité) surgisse d’animaux artificiels ? Vous nous direz ce que vous avez vu dans ce magazine laboratoire d’idées, où s’entretient le goût du risque. À quoi bon exister si ce n’est pour explorer.
Enquête
KAZAKHGATE: DES MANŒUVRES POUR SABOTER LA COMMISSION D’ENQUÊTE
Eric Walravens Illustration: Pieter Fannes
Le “black PR”, vous connaissez ? Cette technique de relations publiques consiste à faire circuler des informations, fausses si nécessaire, avec l’objectif de dénigrer ou de déstabiliser. Avec le kazakhgate, la Belgique devient le terrain de ce genre de manœuvres. Objectif : déstabiliser la commission d’enquête parlementaire. 
Aire libre
À l’assaut du langage
Quentin Noirfalisse
La Belgique manque d’informaticiens. Côté francophone, les possibilités de se frotter, pour les plus jeunes, à la programmation sont rares, celle-ci n’étant pas encore intégrée dans les programmes scolaires. Les Coder Dojos, réservés aux 7-17 ans, offrent un espace pour commencer à triturer du code.
Enquête
Santé: 600% d’augmentation pour les conventions secrètes de l’industrie pharma
Olivier Bailly
Le secteur de la santé doit économiser. Mais dans le monde des comprimés, tout le monde n'est pas sous pression. Selon les calculs de Médor, le coût des médicaments innovants (sous Article 81) augmentera de 600% en quatre ans ! Plus de 2 milliards d’euros. Le tout dans une opacité totale. Les conventions sont ultra secrètes, impossible pour les mutualités ou parlementaires d’y voir clair. Bienvenue dans la Pharma Valley belge. Et attention aux gouffres.
Enquête
Un air louche - extrait
Céline Gautier
L'air de Bruxelles est vicié. Pourquoi le piéton, l'automobiliste, le cycliste ou l'usager du tram ou du métro n'en est pas correctement informé ? Découvrez, dans la grande enquête de Céline Gautier, comment la Région de Bruxelles joue avec les chiffres.
Enquête
Médocs à remballer - extrait
Olivier Bailly
Dans un milieu aussi divisé que celui de la santé, les médicaments d'importation parallèle réalisent une belle performance en Belgique : faire l'unanimité. Contre eux. Connaissez-vous ces pilules qui font le tour d’Europe et nous sont vendues trop cher ? Ces produits génériques réemballés en médicaments de référence ? Non ? Alors bienvenue dans le monde de l’importation parallèle. Découvrez l'autre face de la pilule en lisant la grande enquête du magazine Médor n°8
Éditorial
​​​​​​​Médor.e n’est pas un.e chien.ne
« Le genre masculin est réputé plus noble que le féminin à cause de la supériorité du mâle sur la femelle. » La phrase du grammairien Nicolas Beauzée date de 1767, mais elle illustre un fait toujours d’actualité : la langue est un lieu de pouvoir. Or la langue, c’est aussi le premier outil du journaliste. Ce qui place notre profession face à une responsabilité qu’elle ne peut contourner, celle de questionner son propre usage de la langue.
Enquête
333.000 euros de rab pour le chef cab
Texte: Philippe Engels. Illustrations: Emilie Plateau
Médor a découvert que l’actuel chef de cabinet du ministre wallon de l'Aménagement du Territoire Carlo Di Antonio a empoché jusqu’à 105.000 euros par an pour un petit job complémentaire. Il s’agit de surveiller le suivi d’un dossier auquel le CDH et l’UCL tiennent très très fort : la construction prochaine d’un centre pour élites sportives à Louvain-La-Neuve. Dans la cité universitaire, l’UCL décide, le CDH facilite, les promoteurs déroulent et… les habitants sont consultés quand les grues pointent déjà.
Enquête - Prix de la Presse Belfius
La maculée conception
Texte: Céline Gautier. Illustrations: Dina Kathelyn
La Belgique ne trouve pas assez de donneuses d’ovules pour répondre à la demande croissante des femmes infertiles. Heureusement, il y a l’Espagne et sa « solidarité féminine ». Sur fond de crise économique, de jeunes Espagnoles se soumettent à des stimulations hormonales pour « donner » leurs ovules à des cliniques privées. Compensation pour ce geste jamais anodin : 1 000 euros. Derrière un masque d’œuvre de bienfaisance, la procréation sans frontières cache des intérêts économiques faramineux.
Enquête
Comment les fake news kazakhes empoisonnent le débat public belge
Eric Walravens
Depuis 2 mois, un curieux site d’info attire le chaland belge sur les réseaux sociaux. Bien informé sur le kazakhgate, Open Source Investigations présente toutes les apparences d’un média d’investigation. Biais de taille: tous les articles tendent à disculper l’oligarque belgo-kazakh Patok Chodiev.
Enquête
Transaction pénale: deux mobiles pour un même crime ?
Par Éric Walravens
Le doute n’est plus permis après des semaines d’auditions parlementaires : la loi sur la transaction pénale a été co-écrite par le secteur diamantaire. Est-ce à dire qu’il n’y a plus de kazakhgate, autrement dit que le sulfureux trio kazakh n’a pas bénéficié de relais en Belgique pour faire adopter ce texte controversé ? Pas si vite. En reconstituant le parcours législatif, Médor a trouvé des éléments troublants. Comme cette demande, venant du chef de cabinet de Didier Reynders, d’accélérer le passage du texte au Sénat.
Enquête
Kazakhgate : accusations de pressions au sein de la Sûreté de l’État
Quentin Noirfalisse
Kazakhgate : des sources internes à la Sûreté de l’État affirment que des pressions ont été exercées sur un inspecteur afin de bloquer son travail autour du « trio kazakh » et ses liens avec l’univers politique belge. L’inspecteur en question vise notamment un chef d’unité, présenté comme un proche de Didier Reynders.
Le sexe de Médor
Fesses divines
Chloé Andries
A-t-il connu les «plaisirs de la chair»? L’histoire n’a pas encore tranché. En revanche, à l’église ou au caté, Jésus et son sex-appeal font des ravages. Et c’est normal. La preuve par l’histoire de l’art et la théologie.
Éditorial
Le sucre et le colibri
Olivier Bailly & Céline Gautier
Médor a choisi d'inscrire l'enquête dans ses gènes. Et l'investigation, par définition, creuse, questionne, dénonce et met en perspective. Est-elle positive ou négative? Quand des journalistes du monde entier s'associent pour dévoiler les Panama Papers ou que la petite équipe du Boston Globe met au jour un scandale pédophile dans les Églises locales, c'est positif ou négatif? Que des médias se penchent sur la mort des paras belges au Rwanda, les dessous de l'affaire De Decker (le «Kazakhgate» du Soir) ou la composition de la pâte à tartiner au chocolat, c'est bon pour le moral? Ou pas? Ce qui est certain, c'est que l'enquête est une démarche ambitieuse.
Enquête
Le Belge le plus riche s’exile en Suisse
Olivier Bailly
INFO MEDOR - DE TIJD Homme fort d’AB Inbev, le multimilliardaire belge Alexandre Van Damme s’est domicilié cet été en Suisse, ont appris Médor et De Tijd. Comme des documents officiels le recensent, il a quitté la commune de Saint-Gilles et s’est installé à titre principal dans le Vaud, canton suisse très prisé par les milliardaires. Raison invoquée? L’insécurité en Belgique. L’allégement fiscal serait en prime.
Éditorial
​Tâter le terrain
Médor
Dans les colonnes du Monde du 2 juillet1, le journaliste Samuel Laurent posait un douloureux constat pour la profession: dans la bataille démocratique, les faits sont morts. Paix à leur âme… (...) À Médor, notre réponse à ce défi passe par une structure réinventée – la coopérative, les postes de responsabilité éditoriale tournants, un plan financier digne et transparent – mais aussi par une façon de chercher et de livrer l’information. Il s’agit moins de «réinventer» le journalisme que de revenir aux sources des pratiques: une déontologie et des méthodes éprouvées qui donnent les moyens d’appréhender les faits, de les mettre en doute, avec «une intention d’impartialité» pour reprendre les propos du philosophe français Paul Ricœur.
Reportage
Médecine : la voie roumaine pour échapper au numerus clausus
Benjamin Moriamé. Illustration : Pia Mélissa Laroche
Les débats autour du numerus clausus en médecine sont à nouveau des plus houleux. Mais certains étudiants ont déjà fui en Roumanie, où la médecine est enseignée en français, diplôme européen à la clé. Alors que la sélection des étudiants devenait plus drastique encore, en juin dernier, Médor est allé à leur rencontre. Nous publions ici un aperçu de ce reportage à paraître le 16 septembre dans le quatrième numéro de Médor.
Enquête
Euro 2016 : de Lyon à Bruxelles, des stades diablement coûteux
Par Eric Walravens
L’Euro 2016 de football est sur le point d’envahir nos écrans. Partout en France, les enceintes ont été refaites, souvent dans le cadre de partenariats publics-privés coûteux à long-terme pour les finances publiques. En Belgique, on a les yeux rivés vers les Diables, mais on a aussi déjà l’Euro 2020 dans un coin de la tête. Notre pays pourra-t-il lui aussi briller dans quatre ans en accueillant le match d’ouverture dans un stade flambant neuf ? Peut-être mais à quel coût ?
Éditorial
Entre vos mains
Médor
Lundi 22 février 2016, 2h28. Si tout va bien, dans dix-huit jours, Médor sera entre vos mains. La sortie du numéro un a été mythique, façon supplice de Tantale, avec un procès à la clé. Ce numéro deux, comme notre premier opus, est né d’un accouchement en pleine brousse sans péridurale. Mais surtout, il tente, une nouvelle fois, de faire le pari du «journalisme critique», comme disait feu Umberto Eco.
Enquête
Electrabel partenaire de Cosa Nostra entre 2008 et 2010
Raf Sauviller | Moment Flamand (traduction et compléments d’une enquête d’Apache.be)
Pendant deux ans au moins, Electrabel, leader du marché de l’énergie en Belgique, a été partenaire en affaires avec la mafia sicilienne Cosa Nostra. Les dirigeants, administrateurs et réviseurs d’Electrabel, n’ont rien fait pour s’opposer à cette alliance contre nature, alors que des signaux d’alerte existaient pourtant à l’époque.
Enquête
SNCB: quand l’intégrité déraille
Par Philippe Engels
Le malaise à la SNCB est forcément plus profond que l'écume des jours. Voici ce que Médor écrivait dans son premier numéro, à propos de la "gestion" des Chemins de fer belges...
Enquête - Prix de la Presse Belfius
Le goût amer des pilules Mithra
Par David Leloup (avec M.P., st.)
Près d’une femme sur deux sous pilule contraceptive en Belgique avale quotidiennement un comprimé générique de la société Mithra. Dopée aux aides et subsides publics, l’entreprise liégeoise, qui affichait 11,4 millions d’euros de pertes consolidées fin 2014, a pourtant enrichi son patron François Fornieri d’au moins 6,5 millions au cours des mois précédant son entrée en Bourse. Conflits d’intérêts financiers, business plan trafiqué, délocalisation fiscale des fruits de la recherche wallonne, risque financier non déclaré au gendarme de la Bourse : les coulisses de la « success-story » Mithra laissent un goût amer dans la bouche du contribuable wallon.
Éditorial
Le début de l'effort
Medor
La boule au ventre. Et soulagé de pouvoir expliquer ses motivations. C’est dans cet état qu’Antoine Deltour est arrivé à l’ouverture de son procès, à Luxembourg, fin avril dernier. Né dans les Vosges, terre de chômage, attiré par les sirènes de la place financière postée deux cents bornes plus haut, l’ancien employé du King Kong de l’audit, PricewaterhouseCoopers (PwC), est inculpé pour «vol, violation du secret professionnel et du secret des affaires, accès ou maintien frauduleux dans un système informatique, blanchiment et divulgation de secrets d’affaires». Rien que ça, et donc, sur le papier, une sentence potentielle de cinq à dix ans de prison.
Éditorial
Sauve qui sait!
Trois ans et trois mois de gestation. Un an et une chique de levée de fonds, mélange d'abonnements et de parts coopérateurs. Et Médor sort. Pourquoi ? Les pistes de réponses dans notre premier éditorial. Ou comment nous tentons d’expérimenter sur l'avenir du journalisme et triturons la pâte étrange des logiciels libres. Le tout entre vie sexuelle ruinée et coups de pression.
Enquête
Le silence du tram
Olivier Bailly
À Bruxelles, avec la carte Mobib, la Stib conserve le détail de tous nos déplacements pendant au moins… six mois. Et quand on lui demande ces données personnelles, elle ne nous en transmet qu’une partie. La Stib dépasse-t-elle les bornes ?
Blog
Le risque financier que Mithra n'a pas déclaré à la FSMA
David Leloup
Dans son prospectus d’entrée en bourse publié en juin dernier, Mithra Pharmaceuticals a omis de mentionner une procédure judiciaire en cours susceptible de lui porter un préjudice financier. Un « oubli » passible d’un an de prison et/ou d’une amende de 90 000 euros, selon la loi sur les prospectus.
Blog
Franco Dragone cinq jours sur le gril
David Leloup
Le célèbre metteur en scène louviérois Franco Dragone sera interrogé sur ses montages offshore par les enquêteurs de l’OCRC dès ce jeudi, à Bruxelles, et ce durant cinq jours.
Blog
Hubert Fabri, l’ami belge de Bolloré, renvoyé en correctionnelle pour corruption
Philippe Engels
Déjà renvoyé devant le tribunal correctionnel de Bruxelles pour fraude fiscale, l’homme d’affaires belge Hubert Fabri fait désormais l’objet d’une même requête pour « corruption active ». En Guinée.
Blog
Le jour où la Belgique a buggé
Sans doute fus-tu électeur, lecteur, en mai 2014 ? Souviens-toi. Mai 2014, en Belgique, c’était la Mère de toutes les élections. Devant le parlement fédéral, peu de temps avant les élections, Etienne Van Verdegem, chef « Élections » du Ministère de l’Intérieur (le service public fédéral, SPF) rassura tout le monde : « je suis persuadé que le 25 mai 2014, le vote électronique se déroulera sans problèmes ». Au final, ce fut bug, cafouillage monstre et 2 250 voix au bac, purement et simplement supprimées. Et deux semaines de chaos.
Enquête
Mini-trip à Abu Dhabi «aux frais de la princesse»
David Leloup
Des enregistrements téléphoniques indiquent que Stéphane Moreau, patron de Nethys et du fonds de pension Ogeo Fund, est allé voir le Grand Prix de F1 d’Abu Dhabi en 2011 « aux frais de la princesse ». Un faux programme de travail a même été élaboré à sa demande, détaille son ex-bras droit Marc Beyens dans les enregistrements. Objectif : travestir ces vacances privées en « séminaire » professionnel afin qu’Ogeo paie les billets d’avion.
Enquête
«Tu vas te taire?! C'est moi qui parle!» [vidéo]
David Leloup (texte) et Quentin Noirfalisse (montage)
Médor publie un document rare. Rare, parce qu’il montre comment un mandataire PS à la tête d’une intercommunale dialogue avec le syndicat de sa famille politique, lors d’un conflit social. Rare, parce que ce document vidéo n’est resté en ligne que six jours: Stéphane Moreau, bourgmestre d’Ans et patron de Tecteo (aujourd’hui Nethys), a menacé le vidéaste amateur de lui réclamer 500.000 euros en justice pour «atteinte à son image».
Éditorial
La Belgique dans l’abîme
Ah, la mauvaise affaire. Depuis qu’elle se penche sur son nombril, scrutant dans un repli de peau une réforme de l’État poussive ou une gestion financière bancale, la Belgique en a perdu du temps et de l’argent. Tant d’énergie à retarder sa disparition cent fois prophétisée. Le petit pays vit toujours. Mais ses disputes, ses réformes dénuées de vision, il les paie aujourd’hui. Chèrement.
Enquête
La fabrique du monde sans repos
Par Olivier Bailly. Illustrations : Pieter Fannes.
Un « sans-papiers » sur le chantier de la station de métro Arts-Loi à Bruxelles, ce serait « un cas isolé ». C’est en tous cas ce qua affirmé Beliris, quand linfo a fuité le 16 février dernier. Sauf que les faits sont plus compliqués que cette version officielle. C’est l’histoire de sociétés phénix qui de faillite renaissent, la cendre encore brûlante. C’est l’histoire d’une fraude ordinaire et de dysfonctionnements sur un chantier public. C’est l’histoire de Mohammed, « sans-papiers » une fois de plus collé au mur, pris en photo par... le responsable de chantier.