0min

Toutes les cartes en main

L’édito de ce numéro a la particularité de fonctionner plus difficilement sur le web que sur le papier. Simplement parce qu’il représente littéralement les traces des discussions internes ayant eu lieu durant son élaboration. Il a été rédigé via un document partagé (sur des logiciels libres et open source) avec des traces de phrases barrées, ajoutées, discutées. Cela permet [au lecteur du papier] de voir le chemin qui a mené à cette production à jamais figée dans le papier. Mais l’exercice a ses limites, d’abord parce qu’il a dû être simplifié mais aussi parce que, par exemple, sur le web sa transmission en toute transparence est moins aisée.

Pour vous offrir tout de même un aperçu de cet édito, voici ci-dessous, en images les pages issues du numéro 13 imprimé.

001-edito.png
002_edito.png

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2725 membres et 1691 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus