BNG, la Base Non Gérée (3/5)

Le premier article-quizz de tout l’univers

BNG_2.jpg

Dans les fichiers de la Banque Nationale Générale

Sarah Fabre. CC BY-NC-ND.

Dans la deuxième partie de ce quizz, nous avons appris que la BNG a fonctionné sans loi claire et précise pendant 12 ans, que plus de trois millions de suspects y étaient recensés en 2019 et que parmi eux, des mineurs de 14 ans pouvaient se retrouver encodés sans autorisation de magistrat de la Jeunesse. Prêts pour la suite ?

Cette investigation par épisodes est l’un des volets de notre grande enquête participative sur l’hypersurveillance à la belge.

homepage.jpg

Lors des auditions pour confectionner la loi de 2014, quand la BNG ne pesait alors « que » 1,7 millions de personnes enregistrées, les mineurs de 14 à 18 ans représentaient environ 15 % du nombre de personnes identifiées. Les moins de quatorze ans, 1,6 %.
Avec comme type de criminalité pour ces mineurs : le vol (36 %), les coups et blessures volontaires (7 %) la détention de drogues (5,5 %) et la dégradation volontaire (5 %). S’ajoutaient 11 % des mineurs enregistrés dans la BNG dans des dossiers de disparitions ou de fugues. Des mineurs disparus qui seraient encodés en tant que « suspect » ? Y aurait-il des problèmes d’interprétation, voire… des erreurs d’encodage dans la BNG ? Mais non, mais non…

52 % ! Conclure que la moitié des infos dans la BNG est fausse, ce serait un raccourci excessif. Les personnes qui ont demandé une vérification suspectaient peut-être que leur dossier contenait des erreurs. Il y aurait dans cet échantillon de 150 dossiers un biais qui augmente le taux d’erreur. Soit.

Cependant, la conclusion …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3415 membres et 1686 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus