3min

Des séries, une seule justice

Sur son site Medor.coop, notre magazine vous invite à partager ses préoccupations pour une société plus juste. La première de ces séries développées sur le web, pendant six mois ou un an, arrive à terme. Douleur, puis travail, école, santé : voici nos angles d’attaque.

Notre douleur, à nous les fragiles

À lire sur le site de Médor, deux récents papiers dans cette thématique qui a inauguré nos « séries web », à l’automne 2019. D’abord une étude de l’ULB liant la pauvreté et la consommation d’antidouleurs opioïdes en… France. Le constat est-il applicable en Belgique ? L’économiste Mathias Dewatripont ajoute cette question surprenante : « Lorsqu’il y a moins de médecins, on pourrait penser qu’il y a moins de prescriptions d’opioïdes. C’est l’inverse. Nous remarquons une corrélation entre ruralité et consommation d’opiacés. Les gens qui vivent dans des zones reculées auraient-ils tendance à être plus malheureux ? »

Ensuite, Médor s’est entretenu avec François Colinet, sociologue, journaliste, enseignant et, malgré lui, expert en douleurs. François vit le « mal » au quotidien depuis cinq ans et une opération qui a mal tourné. Il s’inspire du philosophe argentin Miguel Benasayag. « Selon lui, nous devons sortir de l’idée de la dichotomie faible/fort. L’idée est que nous sommes tous fragiles dans des contraintes imposées. Si je l’accepte, je peux redéployer de la force dans le cadre imposé. C’est toute la question de l’adaptation. » Se réinventer dans un cadre restreint, une lecture du moment…

Olivier Bailly

11_Durogesic_1-1.max-800x530.png
Cyril Elophe. CC BY-NC-ND

« Mon enfer au travail » fait le beurre de quelques-uns

Y a-t-il une fatalité au dumping social, à la fraude organisée et à l’exploitation au travail ? Prenons la statistique non officielle des seuls « travailleurs détachés », venus d’autres pays de l’Union …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3158 membres et 1346 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus