8min

Rex en Technicolor

Du populisme à la collaboration

rex-1.jpg

Sous le regard du portrait géant de Léon Degrelle, parti au front de l’Est depuis le 8 août 1941, le chef ad interim de Rex, Victor Matthys, harangue la foule. Toutes les composantes du mouvement rexiste sont là. Assises à gauche, en kaki, les jeunesses rexistes masculines. Assises à droite, en blanc, les jeunesses féminines. En noir, des milices : les Gardes wallonnes et les Formations de combat. Au fond, à gauche, on distingue des uniformes de la Wehrmacht portés par des rexistes belges ou des Allemands.

Médor a mis la main sur plusieurs centaines de photos inédites du mouvement rexiste, créé par Léon Degrelle. Colorisés, ces clichés pris juste avant et pendant la guerre 1940-45 nous plongent dans les entrailles d’un des derniers tabous belges : celui de la collaboration francophone avec l’Allemagne nazie.

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2835 membres et 1691 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus