La liste des inquiétudes relatives à la gestion publique des données de santé

Voici la conclusion de l’enquête Hypersurveillance sanitaire

Lundi_1.jpg
Sarah Fabre. CC BY-NC-ND.

Le droit à la santé et le droit à la protection des données ne sont pas incompatibles, estime Hubert Petre de l’association Charta 21, spécialisée en défense des droits fondamentaux. Mais pour le moment, en Belgique, on n’y serait pas encore. Médor décode ici les grands enjeux concernant la gestion publique des données de santé. 10 points-clés, ponctués d’exemples concrets. Temps de lecture : 20 minutes (mais on vous a décortiqué l’information en 10 FAQ… Ne nous remerciez pas, c’est normal).

Pour accéder à la genèse de l’enquête, rendez-vous ici

BANNER-VERT-300x250px.gif

De nos jours, on soigne grâce aux données médicales. La sécurité sociale tourne grâce aux échanges de données. On gère une pandémie en récoltant des données personnelles. On compare les performances des hôpitaux, leurs données patients. On fait de la gestion publique, de la recherche et des statistiques au départ de données à caractère personnel. On passe parfois du soin au contrôle. On surveille. Puis on tente de protéger la vie privée, de veiller sur les données qu’on utilise par ailleurs.

Bienvenue au 21e siècle, au cœur d’une Europe qui se numérise à grande vitesse.

Comment les autorités publiques veillent-elles sur nos données de santé depuis 2017 et l’entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD) ? Gloups. Du bon, du nettement moins bon et beaucoup de points d’interrogation. Découvrez les questions et les réponses dans cet article FAQ.

1. Bilan 2021 : 19,6 milliards de flux de données de santé

A quoi ressemble le monde numérique de la santé ?

S’il est impossible de quantifier le nombre de données de santé qui circulent aujourd’hui en Belgique, il est intéressant de regarder le volume de transactions informatiques entre les organismes de soins, par l’intermédiaire de la plateforme eHealth.

Ce volume est devenu colossal. En 2021, record absolu en Belgique, la plateforme eHealth a enregistré 19,6 milliards de transactions numériques via ses …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2963 membres et 1710 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus