La commedia del Lupo

L’histoire d’une ville qui se projette sur grands écrans

le_guichet_de_Stuart

Le cinéma Stuart, au cœur de La Louvière, rue Sylvain Guyaux.

Laurent Poma. CC BY-NC-ND.

Une ville. Trois cinémas. Un malaise…

Ca défile. Normal. Brad Pitt ou le « Joker », le lundi c’est 5 euros 50. Le cinéma Stuart est installé au cœur de La Louvière, un peu plus haut que la place Mansart dans la rue Sylvain Guyaux. Plus au centre dans l’hypercentre du Centre, y’a pas.

Un vrai cinéma, sept salles numérisées, pop corn home made et Dominique à la caisse. La compta, c’est elle. La caisse, c’est elle. Le boss, c’est pas elle. C’est le paternel Giovanni. 86 ans au compteur. Parler à la presse ? « Il ne veut voir personne pour l’instant. L’avocat lui a dit qu’il ne fallait absolument pas parler pour l’instant. »

Stuart_6.JPG
La compta, c’est elle. La caisse, c’est elle. Le boss, c’est pas elle.
Laurent Poma. CC BY-NC-ND

L’instant. Ce moment où la ville de La Louvière développe l’envie de deux complexes cinématographiques à 500 mètres de distance. Premier venu, celui du quartier La Strada. Ce quartier se développe sur l’ancien site Boch, à deux pas de la gare centrale. Outre du logement, des commerces, des services, le promoteur Wilhelm annonce à Médor un partenaire londonien prêt à investir dans 8 salles, avec une capacité de 1 200 à 1 500 spectateurs. Il occupera une place de choix dans les 3 000 mètres carrés de loisirs pour attirer les cinq à six millions de badauds nécessaires pour faire vivre le projet Strada (vous avez raté le premier épisode ? C’est par ici). La Strada est sur du velours. Elle a signé une convention avec la …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2964 membres et 1710 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus