Plottez, plottez…

Médor, c’est avant tout une histoire collective. Vous le savez : projet horizontal, hiérarchie tournante, logiciels et collaborateurs libres. Une histoire qui se réécrit et cherche de nouveaux horizons.

Le mot du numéro

Pour réaliser ce Médor 32, nos pilotes visuelles ont eu recours à un plotter (prononcez le « r ») pour illustrer les rubriques sexe, traits belges et Médor à jouer. Mais qu’est-ce donc ? Le plotter est une machine utilisée notamment par les architectes pour tirer leurs plans en 2D. Elle reproduit mécaniquement des dessins à l’aide de stylos montés sur un bras articulé. Nos cheffes-iconos ont ici voulu créer un petit effet « fait-main numérique » où, de l’humaine ou de la machine, on ne sait plus bien qui a fait quoi.

L’AG de l’année

Le 17 juin dernier à 9 h, heure namuroise, Médor a tenu son assemblée générale. Pour ceux et celles qui n’ont pas su se lever, voici en très résumé :

Les chiffres 2022. Les points de vente ont fermé les uns après les autres (-30 % sur l’année). C’est la cata pour eux, mais aussi un peu pour nous : cela signifie moins de recettes et moins de visibilité pour Médor. Par-dessus le marché, les coûts de production du magazine papier ont augmenté de 150 %. Malgré cette triple mauvaise nouvelle, nous avons réussi à rester dans les clous en saquant dans nos dépenses. C’est le début d’un élagage du budget, notamment sur les productions 100 % web et le pilotage, mais qui ne devrait pas (trop) vous impacter. On boira du mauvais café, mais on continuera à faire du journalisme, des illus et du graphisme de top qualité !

Les gens 2022. On ne s’est pas ennuyés par ici. Partenariat Kiosque avec d’autres médias indépendants, bourse inclusion, pop-up Médor dans des villes wallonnes, étude d’impact, deux grosses (co)productions web (« Bruxelles malade » et « Open pharma »). Et, bien sûr, quatre beaux numéros. Ça fait un paquet de gens qui ont bossé, un peu ou beaucoup, avec nous.

Nouveau CA. Deux nouveaux administrateurs ont été élus comme représentants des coopérateurs/trices : Grégory Dubois et Benjamin Peltier. Bienvenue !

Année 2023. On poursuit la réduction des dépenses, sans toucher aux fondamentaux. L’équipe envisage aussi la création d’une asbl qui permettra d’aller chercher des subsides sur des projets précis. Et puis, c’est pas tout de le dire, mais notre objectif reste une augmentation des recettes en allant chercher un public qui ne nous connaît pas encore. Tu es abonné.e à Médor ? Si non, fais-le tout de suite. Si oui, offre un abo à ton voisin !

Le compte-rendu complet de l’AG est disponible à l’adresse https://medor.coop/la-cooperative/ag2023/

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3442 abonnés et 1862 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus