1min

On n’en a pas fini

kitty-crowther-4.png
Kitty Crowther. CC BY-NC-ND

Bébés attachés, enquête lancée

Médor n°21 Hiver 2020-2021

Dans l’enquête « Bébés placés : accrochez-vous, détachez-les », Joséphine nous dévoilait combien le personnel des pouponnières de la Fédération Wallonie-Bruxelles (les services d’accueil spécialisés de la petite enfance – SASPE) pouvait se sentir démuni face à la charge de travail et développait des pratiques bien éloignées du respect des droits de l’enfant (comme le fait de les attacher dans leur lit). Au moment du bouclage de ce numéro, la ministre de la Petite Enfance, Bénédicte Linard (Écolo), avait reçu les premiers résultats de l’enquête que l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE) avait entamée suite aux révélations de Médor. Ceux-ci con­firment les pratiques dénoncées. À la suite de ce triste constat, la ministre a, d’une part, demandé à l’ONE d’approfondir ses recherches dans les structures les plus problématiques. À l’heure du bouclage de ce numéro (mi-février), elle n’a pas encore eu de retours. Mais, entre-temps, l’ONE a demandé que ce type de pratiques cesse. D’autre part, la ministre s’est engagée à améliorer l’encadrement des enfants de jour comme de nuit ainsi qu’à renforcer les liens avec leur famille. Cet engagement devrait figurer dans le prochain contrat de gestion de l’ONE, lequel devrait être voté par le parlement à la fin du mois de février 2021. Les choses semblent bouger. Mais l’urgence demeure, d’autant plus que les cas dévoilés par Médor sont loin d’être isolés : d’autres témoignages de puéricultrices nous sont parvenus après la publication de notre …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3048 membres et 1691 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus