3min

Tétons contre Teutons

loup.jpg
Nina Cosco. CC BY-NC-ND.

Au coin d’une rue, dans l’humidité fagnarde, une louve et un curé contemplent un demi-siècle de résistance à la germanisation de la région de Malmedy.

La louve est là, fièrement dressée à sept mètres de haut. Elle scrute la Fagne majestueuse, inondée de rouge les soirs de printemps. Oxydée, verdâtre. Dressée sur ses pattes vives à quelques mètres de la célèbre friterie Au P’tit Creux, graal des randonneurs qui passent par Sourbrodt (commune de Waimes) à un kilomètre de Botrange. À ses mamelles, Romulus et Remus, détachés sur fond de ciel bleu infini, pintent le lait du destin. Mais Bon Dieu (excusez cet outrage, la chapelle Saint-Wendelin est juste à côté), que viennent faire une louve et deux fondateurs de Rome au cœur touristique de la Communauté germanophone ? Un homme a la réponse. Le profil de son visage, aux joues dévorées par la maigreur et la prière, tout aussi oxydé que la louve, est gravé en dessous des mamelles dudit animal. « Au patriote malmedyen Nicolas Pietkin », clame la statue. Pietkin. Star locale. La rue d’à côté porte son nom aussi. Sous le médaillon de l’homme aux cernes saillants et au visage doux, un CV express : curé de Sourbrodt. Défenseur de la civilisation latine. Signé : la Wallonie reconnaissante. 1849-1921.

Wallons prussiens

À l’inauguration de la statue, ciselée en 1926 par le sculpteur Georges Petit (élève de Prosper Drion, pour les intimes du marbre et de la pierre), la revue de défense linguistique Le guetteur wallon loua avec verve « la volonté persévérante » de cet « homme de devoir » qui voua sa vie à la lutte contre les coups fourrés …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3158 membres et 1346 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus