3min

« Mike, je viens d’avoir le recteur au téléphone »

L’affaire Mithra vécue de l’intérieur par Mike, premier stagiaire de Médor

email-louis-maraite-pattern.png
None. Tous droits réservés.

Il a travaillé pendant neuf mois à la rédaction de Médor. À ses risques et périls. Pour la première fois, Mike révèle les pressions exercées par les deux fondateurs de Mithra sur son recteur et ses professeurs.

8 juin 2015 L’ancien responsable de la communication de Mithra Pharmaceuticals, Eric Poskin, comparaît devant le tribunal de première instance de Liège pour calomnie et diffamation, cité par son ex-patron François Fornieri. David a un sourire en coin. J’ai bien entendu : Me Franchimont, avocat de M. Fornieri, évoque contre toute attente que l’information judiciaire ouverte à l’été 2014 pour des faits présumés de corruption de médecin reprochés à Mithra est passée au stade de l’instruction. Le matin même, Mithra avait annoncé son entrée en Bourse imminente. Nous publions un article en ligne révélant qu’un juge d’instruction a été nommé dans cette affaire visant Fornieri et Mithra. J’appelle David : « Belga a relayé l’info, me dit-il. Fornieri m’a téléphoné, d’abord pour m’engueuler, puis il m’a recontacté un peu plus calme. Par contre, il a annulé notre rendez-vous prévu mi-juillet… »

18 juin Le prospectus d’information pour l’entrée en Bourse de Mithra est mis en ligne. Je m’acharne à lire cet imposant document et récolte les infos. « Bon travail, Mike, on continue. » Bordel, j’hallucine : un compliment ! Le 30 juin 2015, Mithra est cotée sur Euronext.

15 août Nous apprenons que notre enquête sur Mithra prévue pour le numéro deux de Médor est avancée au premier numéro. Autour d’une bière (et d’une deuxième), David m’avance une farde remplie de documents : « Prends ton temps. »

Début septembre David me demande de prendre contact avec le professeur Foidart, cofondateur de Mithra, pour fixer un entretien. Cet …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2844 membres et 1727 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus