Les rendez-vous de la rédaction [Partie 1]

Vidéo 1 : l’exploitation en confinement

Capture d’écran 2020-04-17 à 12.01.20.png

Confinement oblige, l’équipe de la série "Mon travail, mon enfer" vous propose 4 rendez-vous vidéos qui détaillent les rouages de la fraude sociale organisée et de l’exploitation au travail en Belgique. Deux premiers secteurs d’activité ont focalisé notre attention : la construction et les titres-services.

Bienvenue à vous qui découvrez les rendez-vous de la rédaction. Pour celles et ceux qui nous rejoignent sur la série "Mon travail, mon enfer", Médor a lancé en janvier une enquête d’un an sur l’exploitation au travail et la fraude sociale organisée. Confinement oblige, nous avons revu nos méthodes d’investigation et de participation.

En 4 vidéos et 4 semaines, publiées chaque vendredi, nos journalistes Philippe Engels et Louis Van Ginneken expliquent les avancées de leurs enquêtes dans les secteurs de la construction et des titres-services.

C’est Esteban Debrulle, responsable de l’engagement et de la participation chez Médor, qui introduit et conclut. Durée de chaque vidéo : 12 minutes.

Le premier épisode est consacré aux logiques d’exploitation sous confinement :

Cette enquête journalistique a une double particularité : elle est participative et poursuit un objectif d’impact sociétal. Si cette présentation de la problématique vous a plu ou interpellé.e, n’hésitez pas à la partager autour de vous.

Et si vous avez des infos sur la fraude sociale organisée, si vous êtes ou avez été victime d’exploitation au travail ou que vous avez une expertise en matière de lutte contre le dumping social, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse travail@medor.coop. Bonne journée et courage à ceux qui souffrent…

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3228 membres et 1309 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus