L'Empire du mal (épisode 4)

«Plus aucune promotion d'Oxycontin en Europe»: La voix de Mundipharma

5_Mundipharma_OK.jpg
Cyril Elophe. CC BY-NC-ND.

Dans les épisodes précédents, les entreprises pharmaceutiques mobilisaient associations, études et experts pour promouvoir leurs anti-douleurs opioïdes. Aux Etats-Unis, la société Purdue est d'ailleurs poursuivie pour la commercialisation éhontée d'un opioïde puissant à base d'oxycodone. En Europe, c'est la société Mundipharma qui a commercialisé cet anti-douleur dès 2003. Avec les mêmes méthodes? Médor a interrogé le responsable communication Europe de Mundipharma, Patrice Grand.

MundiPharma est le relais de Purdue en Europe, société engluée dans la «crise des opioïdes» aux Etats-Unis. Quelle est votre politique de promotion de l'Oxycontin en Europe?

D'abord une précision, la société Purdue aux Etats-Unis est totalement séparée de Mundipharma, ce sont deux entités différentes, avec des stratégies et des portefeuilles différents. La seule chose commune est un actionnaire commun, à savoir des fonds d'investissements qui sont pour le bénéfice de la famille Sackler. Nous avons donc avec Purdue un lien de propriétaire.

Et des produits communs tout de même...

L'Oxycontin est commun, c'est le seul. Et Mundipharma a opéré une transformation assez radicale de sa stratégie en Europe. Il y a 4 ans, nous avions 86% de notre chiffre d'affaires composé des opioïdes. Aujourd’hui, ce chiffre est tombé à moins de 39%. La société s'est réorientée vers des produits dans le domaines du diabète, du biosimilaire, des maladies respiratoires. La raison est assez simple. Le marché des opioïdes est un marché un peu vieillissant, dans lequel il y a énormément de génériques. L'Oxycontin est totalement génériqué dans toute l'Europe. Pour nous il était important de ne travailler que sur l'innovation, et Mundipharma a donc largement changé son orientation stratégique.

La crise aux Etats-Unis, l' «opiophobie» dénoncée par les entreprises, ont-elles joué dans cette réorientation?

Non parce que les opioïdes sont des produits très puissants mais nécessaires. Dans des indications très particulières de douleurs cancéreuses et aigües, ils sont …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3267 membres et 1209 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus