1min

Karim et la plaque en or

canin-enqueteke
Axel Korban. CC BY-SA.

« Nos parents rêvaient de titres de docteur, avocat, ingénieur ou journaliste pour leurs enfants. Mais arrivés à l’école, c’était une autre musique qui se jouait : mécanique, construction, vente. Voilà, on ne peut pas refaire l’histoire. Médecin, avocat, ingénieur, je pense que c’est vraiment mort. Mais pour journaliste, on dirait bien qu’il y a une opportunité. »

Cette opportunité, Karim l’a saisie, en postulant à notre deuxième bourse inclusion. Et il l’a gagnée ! Le jury a été séduit par sa candidature pleine d’humour et de lucidité, sa proposition d’enquête tout à fait originale (dit comme ça, ça ressemble à rien mais on ne veut pas encore vous dévoiler le sujet), et sa motivation.

La ruée vers Médor

S’il parvient à écrire un article, dit Karim, il se fera appeler officiellement « journaliste » et s’il en écrit deux, il mettra – pour faire plaisir à sa maman – une plaque en or sur sa maison (il ne connaît visiblement pas encore les tarifs en vigueur dans la profession). Voilà :

plaque or Karim_inclusion.png

Sa mère peut être d’autant plus fière que la concurrence était rude. Notre bourse inclusion a même carrément cartonné, avec près d’une cinquantaine de candidatures reçues. C’est plus du double de l’année passée, avec des profils plus variés et des propositions de sujets qu’on ne laissera pas en plan. Parce que si cette bourse sert à désigner un lauréat, elle vise surtout à ouvrir la porte à de nouvelles plumes.

Après avoir répondu aux autres candidat‧e‧s qu’ils et elles n’avaient …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2835 membres et 1691 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus