2min

Le monde selon JCDecaux

jcdecaux.jpg
Jinhee Han. CC BY-NC-ND.

Pendant le confinement, la multinationale JCDecaux a tapissé la Belgique avec sa campagne « Tous ensemble contre le Covid ». Retour sur ces affiches dont le graphisme nous a transmis, pendant quelques mois, la joie de vivre d’un bloc opératoire.

Quand j’étais petite, et avec des pensées quelque peu alarmistes, j’ai demandé à mon père : « S’il y a la guerre, comment sera-t-on mis au courant ? » Il m’a répondu : « Les sirènes de la ville sonneront très fort. » Vingt ans plus tard, en pleine crise sanitaire, je me permets de préciser : « Et parmi le flot d’infos, JCDecaux fera le boulot. »

Le 18 mars 2020, ce n’est pas une guerre qui éclate, mais le début du confinement dû à la pandémie de Covid-19. Chez JCDecaux, n°1 mondial de la communication extérieure, on n’hésite pas : action, réaction ! Six jours plus tard, la multinationale déclare, dans un communiqué de presse, que « le secteur out-of-home (expression qui désigne, dans le langage poétique de la publicité, les campagnes d’affichage en rue), comme beaucoup d’autres secteurs, est extrêmement touché par la crise Corona ». Decaux constate : « Les annonceurs déplacent en masse leurs campagnes, maintenant que le nombre de personnes en rue a diminué drastiquement, que les métros et les aéroports sont presque vides et que les centres commerciaux sont même fermés. »

Plutôt que de laisser les espaces publicitaires vides, JCDecaux décide de les remplir.

Ils sont partout

En interne, Decaux réalise en vitesse six visuels prêts à être diffusés à travers le pays. Le fond bleu dévoile, en filigrane, une image de maison, un bloc opératoire ou du désinfectant pour les mains, surplombés d’un bloc de texte écrit en blanc : …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2746 membres et 1394 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus