2min

Borderline

Une frontière un peu limite

borderline-1.jpg

Arrêtée en 1962, la frontière linguistique belge épouse plus ou moins – et officialise – la démarcation entre zones romane et germanique. Mais la réalité n’est jamais aussi tranchée qu’un tracé sur une carte.

1921. Âpres débats au Parlement. Côté flamand, on entend faire prévaloir le néerlandais sur le français parlé par la bourgeoisie et l’aristocratie. Il doit devenir la seule langue administrative et d’enseignement au nord du pays. En Wallonie, où le français a écrasé les dialectes, on refuse d’accueillir l’idiome des Flamands ayant migré vers les bassins industriels. La loi Van Cauwelaert instaure alors deux régions unilingues. Et Bruxelles, bilingue.

Mais il y a aussi le contour de Bruxelles : ces campagnes flamandes qui se francisent. Puis ces 60 « communes égarées » dont la langue n’est pas celle de leur province. Et celles où les gens ne savent pas pour quelle langue abandonner leur dialecte. Solution ? Des recensements linguistiques.

Leur fiabilité est toutefois douteuse. Certains résultats étonnent. On évoque même des pressions pour fausser les données. À ce sujet, le politologue Stéphane Rillaerts1 tempère et évoque d’autres facteurs (migrations, mariages, influence des villes, etc.). N’empêche, la situation est explosive. « Une commune pouvait changer de langue tous les …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3417 membres et 1686 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus