7min

RPI : Régime des Petites Indignités

1(1).jpg
Noëmie Béchu. CC BY-NC-ND.

Dans le milieu artistique, tout le monde paie en RPI « rémunération petites indemnités ». Même Médor ! La conséquence pour les artistes professionnels est désastreuse.

Au départ, le « RPI », pour « rémunération petites indemnités », c’était un système créé pour les artistes amateurs. Il permettait à l’artiste du dimanche d’obtenir un défraiement à la fancy fair du village. Le RPI a été pensé pour couvrir les frais d’une prestation exceptionnelle.

L’indemnité par personne, car c’en est une et non un salaire, ne peut pas dépasser 130,79 euros par jour et 2 615,78 euros par an (montant 2020). C’est pas fancy fair tous les jours. Mais pour le RPI, si.

Ce mode de rémunération est passé de la prestation amateure occasionnelle au système normal de facturation pour les artistes professionnels. « C’est une sorte de noir toléré, déclare un musicien professionnel. Une solution de fortune à laquelle on est habitué. »

Mais la fortune, ce n’est pas pour les artistes. Avec le RPI, exit leurs cotisations sociales, leurs droits en matière d’allocations de chômage, de pension ou de couverture d’assurance en cas d’accident.

Dans un document de décembre 2013, la Smart (entreprise intermédiaire entre travailleurs et entreprises) identifie déjà un usage abusif quasi systématique du RPI dans le monde la musique. Le « RPI » est détourné de sa fonction première pour payer des pros au rabais.

La Smart parle de « dispositif favorisant le dumping social », sans « aucun contrôle », ajoutant que « toute tentative de contrôler l’usage du RPI risque d’imposer un …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3086 membres et 1662 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus