1min

Don de plasma : l’info que l’état nous refuse

enquete-sang-plasma
Julie Kern Donck. CC BY-NC-ND.

Mais d’où provient le plasma humain qui compose vos médicaments plasmatiques, quand celui-ci ne vient pas de Belgique ? C’est cette information que vous ne pourrez pas lire dans le dernier Médor et son enquête sur le don de plasma. D’intérêt public, elle est pourtant connue des autorités belges et européennes, mais elle nous a été refusée pour protéger les intérêts… commerciaux des entreprises CSL Behring et Octapharma.

Pourquoi ce document est-il important ? Des pays permettent la rémunération de dons de plasma, et cette rémunération augmente potentiellement les risques sanitaires. La Belgique est-elle fournie par ces pays via les entreprises CSL Behring ou Octapharma ? Certainement mais impossible de préciser via quels centres de collecte. Le document « Plasma Master File », et sa version belge, est classé CCI (Commercial Confidential Information). Il nous permettrait pourtant de connaître la liste précise des pays et centres de collecte qui fournissent le plasma (au lieu de nous contenter des lieux où est stocké et traité le plasma). Ni l’Europe ni la Belgique ne souhaitent nous en informer.

Suite à ce refus, Médor a fait appel à la CADA (Commission d’accès aux documents administratifs), qui nous a donné raison, sommant l’Agence des médicaments de transmettre ledit document.

L’argumentation ? « Pour autant que l’AFMPS (l’Agence des médicaments, NDLR) soit en possession du document administratif demandé, elle ne peut se référer à un autre document en possession d’une autre institution. Le fait qu’elle soit en possession du document administratif demandé suffit pour qu’elle soit compétente (et tenue) de statuer sur une demande de publicité dudit document. […] La Commission souhaite également rappeler le principe de la divulgation partielle, sur pied duquel les seules informations d’un document administratif qui peuvent être soustraites à la publicité sont celles qui sont couvertes par un motif d’exception. Toute autre information contenue dans un document administratif doit être rendue publique. »

Bingo ? Non. Nouveau refus …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : abonnez-vous à Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3486 abonnés et 1883 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus