Portfolio participatif d'Arlon

Et si les Arlonais et les Arlonaises retenaient un seul endroit de leur ville à photographier, ce serait lequel ? Et pourquoi ?

2019_11_25_vieux_quartier_12_72dpi.jpg
katherine Longly. CC BY-NC-ND.

Lors de notre semaine d'investigation à Arlon, nous avons demandé aux habitants de nous renseigner les endroits qu'ils préféraient ou qu'ils détestaient dans leur ville, et surtout pourquoi ? Car un lieu ne révèle sa richesse que dans les histoires dont il regorge. Notre photographe s'est ensuite rendue dans chacun de ces endroits avec, dans un coin de la tête, l'histoire qu'il représentait pour celui ou celle qui le lui avait renseigné. Découvrez le Arlon des Arlonais, au travers de l'oeil de Katherine Longly, elle-même née sur les terres du chef-lieu.

01_Serge.jpg

« J’aime aller me promener sur le chemin qui part du stand de tir de Heinsch. On a une vue magnifique sur Arlon. » Serge.

02_Julie.jpg

« Je n'aime pas le carrefour de la Spetz. Ça pue la graisse de Ferrero. » Julie.

03_Marie-Jeanne.jpg

« Le village de Guirsch a le plus beau point de vue de toute la région. » Marie-Jeanne.

04_Nicolas.jpg

« L'ancien bâtiment administratif de la SNCB à Stockem est vraiment magnifique. Il est à présent désaffecté, et plein de graffitis. Des jeunes y ont aménagé un skatepark. La vue du toit est sublime. » Nicolas.

05_Camille.jpg

« La coulée verte est un chemin parallèle à la rue de la Semois, sans voiture, calme. C'est un chouette itinéraire pour se rendre au travail, sans bruit. On peut y croiser deux ou trois canards, prendre le soleil sur un banc en fin de journée, ou le goûter avec les enfants qui reviennent de l'école. » Camille.

06_Martine.jpg

« L'endroit que je déteste le plus, c'est le centre commercial où se trouvent Home Market, Eldi, et un restaurant chinois. Déjà, ça a l'air abandonné, il n'y a pas beaucoup de clients. Et puis c'est sale, des gens viennent y déposer leurs poubelles... Il faut aller voir, c'est juste horrible. » Martine.

07_Christophe.jpg

« C'est clairement un peu cliché mais, vivant à l'étranger, je me rends compte que chaque fois que je reviens en Belgique, je prends plaisir à aller me promener dans le coin de Saint-Donat, habituellement seul, en marchant au hasard. Les escaliers, la …

Merci pour votre curiosité

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c'est un cadeau. Nous voulons que Médor touche le plus large public possible. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3267 membres et 1209 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus