11min

Le dernier guichet

Les services publics à l’heure du numérique

guichetiere_double
Pia Melissa Laroche. CC BY-NC-ND.

Droits bafoués, sentiment de mépris exacerbé : Médor prend la tension d’un monde numérique fracturé, entre les murs d’un lieu d’accueil des « e-largués ».

Il était une fois un monde 3.0, composé de smart cities. Les files d’attente appartiendraient au passé, et ce grâce à l’e-vie administrative qui s’organiserait à partir de mégaplateformes interactives. Dans cet univers rêvé de données, il suffirait d’un clic pour naviguer des allocations de pension aux certificats de vaccination ; d’un swipe pour faire défiler toutes les primes et aides publiques auxquelles postuler.

En attendant ce tableau « idéal » que nous vantent nos dirigeants, les décrochés du web, eux, restent sur la touche.

Message d’erreur

Été 2022, 156, rue de la Poste, Schaerbeek (Bruxelles). Au premier étage, les bureaux des Services sociaux des quartiers 1030, un guichet d’aide sociale de première ligne. Après l’accueil, une porte. Sur celle-ci, un panneau : « chambre des secrets ». Dans la pièce, un bureau, trois chaises. Khadija El Harraoui, assistante sociale, est installée derrière son ordinateur. Madame L entre, prend place : « Je viens pour demander une bourse d’études pour mes trois enfants inscrits en secondaire. Il n’y a plus de guichet. On ne peut le faire qu’en ligne ou par lettre recommandée, mais même par courrier il faut d’abord imprimer le document d’internet, je n’ai pas d’ordinateur. » Habituée à la démarche, Khadija El Harraoui pose les questions d’usage : « Vous avez pris …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2590 membres et 1747 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus