Des outils et licences libres

Depuis le début, la question des outils a tenté de se frayer un chemin dans Médor, sous l’impulsion d’Open Source Publishing, le collectif de graphistes, développeurs et développeuses, cartographes et autrices et auteurs visuels associés au projet dès les premiers barbecues où notre média s’esquissait.

Imaginer un projet qui change le rapport à la presse avait-il du sens, si on le réalisait avec des outils propriétaires (où le code est fermé et dont la licence pour les utiliser obligatoirement payante)? OSP avait déjà effectué un bout de chemin dans cette réflexion, inhabituelle pour des journalistes, et donc travaillé ces outils.

190820-Medor-site_V02-12.png

Résultat, aujourd’hui:

  • Médor est mis en page avec des technologies «ouvertes», omniprésentes sur le web, mais rarement (voire jamais) utilisées par les médias: notre magazine existe grâce à du langage HTML pour sa structure et ses contenus et du CSS (feuilles de style en cascade) pour son look. Pas d’InDesign dans le processus, mais bien une application appelée HTML2PRINT (du langage HTML pour l’impression).
  • Inkscape, Gimp, Scribus: ces logiciels libres ont remplacé leurs équivalents Adobe, Illustrator, Photoshop dans le processus de mise en page.
  • L’utilisation de LibreOffice est encouragée pour la rédaction des textes (même si certains résistent encore et toujours à cet envahisseur libre).
  • Une démarche résolue a été lancée pour encourager les auteurs et auteurs visuels à diffuser leur travail sous des licences plus souples que le très abrupt droit d’auteur et Médor encourage la publication en Creative Commons. Nous ne vivons pas pour mettre notre contenu dans un paywall. Chaque auteur ou autrice peut choisir sa licence librement et définir les conditions de reproduction, diffusion, modification de son texte, tout en maintenant une obligation de citation et en gardant le droit moral sur ses créations.
  • Le site que vous consultez se sert d’un système de gestion de contenu pilote, Wagtail, écrit en Python et construit sur base du framework Django (comme notre ancien site). Il est diffusé en licence BSD, qui permet de réutiliser une partie du code.
  • Le code du site de Médor est lui-même émis en licence libre. Il est par ailleurs ouvert à toute critique et suggestion d’amélioration. Si vous voulez contribuer à améliorer notre site, écrivez-nous ici: contact@medor.coop.
  • Nous encourageons tous les citoyens et citoyennes, lecteurs et lectrices, membres, coopérateurs, à nous contacter de façon confidentielle via Signal, une application open source qui permet le chiffrement des messages, des conversations et des appels vidéos et qui est très simple d’utilisation.
  • Notre outil d’analyse du trafic sur le site, Matomo, est sans doute l’une des meilleurs alternatives en logiciel open source à Google Analytics, tout en respectant davantage la vie privée.
  • Les newsletters sont envoyées via Mailtrain, un système d’envoi auto-hébergé, où les données utilisateurs (mail, nom, prénom) ne sont pas confiées à une application tierce.
  • Notre équipe administrative travaille exclusivement sur des ordinateurs munis de systèmes d’exploitation en logiciel libres (Ubuntu et distributions Linux).
  • Nous faisons aussi attention à ce que notre site puisse être visité sans cookies.

Nous vous informerons régulièrement sur cette route du libre. Si vous avez envie d’aider Médor à réfléchir, concevoir et déployer ses outils, écrivez à contact@medor.coop.

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus