Explication des chiffres 2019

Le compte de résultat

Le compte de résultat traduit en chiffres les actions entreprises pendant l’année 2019. Le tableau transmis est un résumé de notre plan comptable (qui suit donc des règles strictes de gestion comptable).

Quelques chiffres significatifs pour compléter

Du côté des dépenses, si on analyse les chiffres par type d’action (et pas par catégories comptables), on peut constater que :

  • 67 % du budget a été consacré au contenu : réalisation des 4 numéros papiers, participation aux Médor tours, exclu web, …
  • 17 % à la gestion administrative, financière et la direction
  • 14 % à la communication
  • 2 % à l’infrastructure

Le développement web de Médor a coûté en tout 86.049,25€ (études de faisabilité, développement informatique, graphisme, textes et illustrations, génériques de la plateforme, …) Cet investissement est amorti sur 5 ans.

Du côté des recettes, 40.000 exemplaires papiers sont sortis de l’imprimerie soit 10.000 par numéro. En moyenne, 6.625 exemplaires ont été vendus par trimestre : 2.725 (40%) via les abonnements et 3.900 (60%) via les ventes à la pièce pour un montant de 306.659,75 €, soit 81 % de nos recettes totales. Le reste est issu de la bourse « Engaged Journalism Accelerator » de l’European Journalism Centre (15%), de la publicité (2%) et des aides à l’emploi (2%).

Trois explications plus précises concernant certains chiffres interpellants

les frais de mission et de restaurant

les 5.500€ de cantine et les 8.700€ de mission comprennent à la fois les voyages lié à la bourse remise par l’EJC (Berlin, Budapest, ..) mais aussi les frais d’hôtel et de repas des 4 Médor tours. Le plan comptable exige de les mettre à cet endroit.

Électricité et gaz en négatif

On récolte encore les fruits d’une note de crédit émanant du changement de fournisseur. Les provisions mensuelles avait été calculées sur base de la consommation des occupants précédents et visiblement ils consommaient plus que nous.

Les salaires

Ils couvrent les salaires des employés de Médor (la sortie d’usine) mais aussi les salaires des jeunes journalistes ayant préférés être payés via un contrat d’étudiant ou les autres étudiants nous ayant donné un coup de main pour la communication.

Que nous disent les chiffres ?

Le modèle commercial n’est malheureusement pas encore stabilisé. La différence entre les coûts et les recettes augmentent. C’était prévu et assumé. Toutefois, il est encore trop tôt pour pouvoir identifier précisément les conséquences du développement de la ligne éditoriale sur les finances de l’entreprise.

De manière générale, ces comptes reflètent bien l’intensité de l’année 2019. La perte est moindre que prévu, malgré des recettes qui n’atteignent pas les objectifs, parce que les dépenses, elles aussi, ont été moins élevées que prévu. En effet, le timing exigé par l’EJC (et la bourse Accelerator) pour mettre en place la plateforme web et organiser les Medor Tours, était particulièrement serré. Donc, la rédaction n’a pas été en mesure de fournir autant d’articles en lien avec les thématiques que ce qui était théoriquement prévu. Les 4 numéros papier de Medor ont, par contre, bien été réalisés, diffusés et vendus.

Les objectifs de vente et notamment ceux concernant les abonnements étaient trop ambitieux. Ils n’ont pas été atteints, mais en parallèle, le budget marketing est loin d’avoir été dépensé entièrement.

Les conclusions à en tirer pour l’avenir

Il faut stabiliser le modèle actuel et le consolider avant de partir vers de nouvelles aventures. Stabiliser le modèle veut dire : terminer la plateforme, renforcer les actions actuelles que cela soit en terme de contenu ou de relations aux lectrices et lecteurs (à travers l’engagement, la participation)

Toutefois on peut continuer à miser sur une augmentation des recettes des abonnements et ventes en librairie en renforçant les actions de visibilité.

Il faut diversifier les recettes et trouver un moyen de financer via des subsides et des bourses la partie encore la plus expérimentale du projet : la participation. Médor est disposé à entrer dans le jeu des subsides mais ces derniers doivent offrir des critères d’attribution clairs et étayés, être ouverts aux coopératives et surtout en aucun cas pouvoir influencer même indirectement (par une forme d'autocensure par exemple) la ligne éditoriale.

Il faut faire encore plus attention que d’habitude à ce que les coûts restent dans les clous et suivre un plan de liquidités de près avec un an au moins en perspective.

Bilan

Un bilan est un outil permettant de caractériser la richesse de l’entreprise dans son ensemble. Il exprime notamment le capital, les investissements, les factures émises l’année X et qui seront payées l’année X+1, les factures reçues l’année X et qui devront être payées l’année X+1, les créances douteuses …

Les chiffres de l’année 2019 a permis de mettre en évidence que le bilan et donc les flux financiers tels qu’on les a définis jusqu’à présent ne sont plus adaptés au développement de l’entreprise, c’est à dire que le bilan n’exprime pas exactement la richesse de Médor. Ce qui est dommage pour la transparence et pour l’utilisation même de l’outil (suivi d’une année à l’autre par exemple).

Le CA l’a approuvé mais demande qu’une analyse approfondie des flux financiers soit faite dans les mois prochains par une personne externe afin de les adapter pour l’année prochaine si nécessaire. Il sera, en plus, demandé de vérifier que le volet comptable de la version d’Odoo sur laquelle nous travaillons convient toujours . En effet, le manque de balises automatiques (ce qui fait la richesse des logiciels libres) peut parfois être problématique au vu de l’augmentation importante des écritures comptables.

Le bilan montre une augmentation du capital intéressante de 74.019€ dont 68.000€ ont été récoltés les 3 derniers mois de l’année. Nous en profitons pour remercier toutes les personnes qui y ont participé. Dans le cadre de la convention qui nous lie, la sowecsom a doublé la majeur partie de ces parts et a donc investit 65.000€ dans Medor début de l’année 2020.

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus