L’hôpital mis sous données : soignant.es, comment vivez-vous la pression des chiffres ?

hopital-donnees.jpeg
Marin Driguez.

Après avoir dressé le portrait de plusieurs soignants victimes du Covid et décrit la passion pour leur métier, Médor entame une nouvelle phase de son enquête sur les soins de santé.

Durant trois mois, nous allons nous pencher sur la mise sous données de l’hôpital.

De plus en plus, et notamment parce que l’argent dont les hôpitaux disposent dépend de la quantité de soins qu’ils procurent, ce sont les chiffres, les rendements, le raccourcissement des séjours et des cadences de travail de plus en plus fortes qui gouvernent leur gestion.

Dans notre numéro 20 de septembre, l’enquête Soigner les chiffres explique les conséquences néfastes que le Budget des moyens financiers, l’enveloppe que se partagent férocement les hôpitaux pour environ 40 % de leurs financements, peut avoir sur la qualité des soins et le personnel hospitalier.

Un système à revoir

Paul d’Otreppe, le président de l’Association belge des directeurs d’hôpitaux, évoquait dans l’enquête un modèle qui arrivait « au bout », et suggérait de revoir « la structuration des réseaux hospitaliers, le financement » et penser « un projet d’offre de soins véritablement orienté vers le patient ».

En Belgique, les infirmières et infirmiers s’occupent en moyenne de 9,4 patients, selon une étude de janvier 2020 du Centre fédéral d’Expertise des Soins de santé (KCE) et de la KU Leuven. Pourtant, rappelle le KCE, la norme de sécurité est de 8 patients par infirmier maximum.

Bien débordés par les soins en eux-mêmes, ils doivent aussi remplir des tâches administratives et leurs performances sont étudiées de près, parfois même par sociétés privées qui en ont fait leur spécialité.

Ce questionnaire s’adresse aux soignants.

Comment ressentez-vous la façon dont on évalue les performances de votre lieu de travail ? La mise sous données de l’hôpital grignote-t-elle sur la relation au patient ou la qualité des soins ?

Il servira à nourrir nos enquêtes sur la mise sous données de l’hôpital en Belgique. Nous désirons en savoir plus sur votre ressenti.

Vous pouvez remplir le questionnaire ci-dessous anonymement ou pas. Nous ne nous servirons des réponses que dans le cadre des enquêtes de cette thématique santé. Elles seront anonymisées. Le cas échéant, vous pouvez nous laisser un contact si vous êtes d’accord de témoigner.

L'hôpital, les données et les soignants: votre avis

Vous pouvez cocher plusieurs cases

Vous pouvez choisir plusieurs cases

Tags

Dernière mise à jour

Vous avez une question sur cet article ? Une idée pour aller plus loin ?

ou écrivez à pilotes@medor.coop

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 2745 membres et 1394 coopérateurs

Médor est un média indépendant. Notre site ne contient pas de pub. Toutefois, il utilise quelques cookies pour faciliter son utilisation. Lisez notre politique de cookies pour en savoir plus.
En savoir plus