3min

L’offre du mois

marque-page-web-crop.png

Voici ce que vous avez loupé sur www.medor.coop ces trois derniers mois.

Depuis ce mois de janvier, Médor propose une nouvelle offre sur son site.

Les séries thématiques laissent la place à une nouvelle formule. Chaque mois, sauf les mois de la sortie papier (mars, juin, septembre et décembre), les membres de Médor pourront lire une histoire et une question.

Qu’est-ce qu’une question ? Une enquête approfondie qui témoigne d’une réalité cachée ou méconnue. En janvier, la première question était : « La Belgique va-t-elle bousiller son patrimoine ciné ? »

Qu’est-ce qu’une histoire ? Un récit original qui incarne un aspect de notre société en focalisant sur un personnage, un lieu, un fait, etc. La première histoire était consacrée à Real, démineur qui, au bout de sa carrière, a explosé…

Par ailleurs, Médor publiera de manière aléatoire des « coups ». Un « coup » est une révélation d’utilité publique. Exemple en janvier, une exclusivité Médor/Le Soir évoquant un pot-de-vin.

Santé

Sous pression

Tel un symptôme grave, le Covid-19 est venu souligner la pression intense subie par le personnel des soins de santé en Belgique. Depuis juin dernier, nous avons dressé le portrait des soignants morts du Covid-19, avant d’expliquer les failles du système de financement des hôpitaux. Grâce à notre démarche participative, une médecin assistante spécialiste nous a interpellés sur les horaires infernaux (jusqu’à 90 h/semaine) subis par ces jeunes qui, avec les infirmières/infirmiers, font tourner l’hôpital au jour le jour. Ce message a ouvert la voie à quatre mois d’enquête ponctués par un article où l’auditorat du travail de Bruxelles affirme s’être …

Lire, en toute liberté

Cet article semble vous intéresser. Vous pouvez lire la suite à votre aise : c’est un cadeau. Nos contenus doivent être accessibles au plus grand nombre. La période d’essai d’un mois, gratuite et sans engagement, est également faite pour cela. Cependant, nous avons besoin d’être financés pour continuer notre projet. Si vous trouvez notre travail important, n’hésitez pas : devenez membre de Médor.

Un journalisme exigeant peut améliorer notre société. Voulez‑vous rejoindre notre projet ?

La communauté Médor, c’est déjà 3274 membres et 1692 coopérateurs

Médor ne vous traque pas à travers ses cookies. Il n’en utilise que 3 maximum pour la sécurité et la navigation.
En savoir plus