Médor n°6

Éditorial
La Belgique dans l’abîme
Ah, la mauvaise affaire. Depuis qu’elle se penche sur son nombril, scrutant dans un repli de peau une réforme de l’État poussive ou une gestion financière bancale, la Belgique en a perdu du temps et de l’argent. Tant d’énergie à retarder sa disparition cent fois prophétisée. Le petit pays vit toujours. Mais ses disputes, ses réformes dénuées de vision, il les paie aujourd’hui. Chèrement.
Dans le Médor n°6 sur les pages 1–2 .
L’enquêteke
Le syndrome de Grand-Bigard
Céline Gautier
Qui n’a jamais entendu parler de «Chênée», de «Loncin», des «Quatre-Bras» ou de «Zellik»? Parmi les auditeurs de la RTBF, personne. Le Belge a une bagnole dans le ventre et le radioguidage dans les oreilles. Est-ce bien du service public?
Dans le Médor n°6 sur la page 3 .
Le sexe de Médor
La bonne dame et la p’tite stagiaire
Chloé Andries
Choisir une semaine lambda. Consigner, au fur et à mesure, le sexisme vécu au féminin. Dans les détails du quotidien. Voici le résultat des courses, d’une violente banalité.
Dans le Médor n°6 sur les pages 6–8 .
On n’en a pas fini
On n'en a pas fini
Dans le Médor n°6 sur la page 9 .
Portrait
Les mille odyssées
Par Harold Nottet. Illustrations: Julien Meert
C’est l’homme qui murmure à l’oreille des comateux. Le neurologue Steven Laureys traque avec ses machines l’essence de la conscience sous le scalp des moines bouddhistes, des astronautes, des apnéistes, des hallucinés. Quand il ne pilote pas la plus vaste étude sur les expériences de mort imminente. Plongée aux frontières du réel dans l’un des cerveaux belges les plus éveillés.
Dans le Médor n°6 sur les pages 10–19 .
Fulguro-Point
Rythmes et châtiments
Boris Krywicki
Qui a dit qu’un jugement du tribunal de Liège, ça sonne toujours mal? Pas Eric Therer et Stéphane Ink, qui mettent en musique des textes judiciaires ou administratifs. Avec leur duo Ordinaire, ils exploitent la poésie que recèlent les filons du quotidien.
Dans le Médor n°6 sur les pages 20–21 .
Reportage
Les derniers éléphants
Texte et photos: Chloé Andries
Ils s’appellent Michel, Aurélien, Marie-Christine ou Jean-Claude. Ils sont Français et se définissent comme Flamands. Les uns rêvent de reformer les Pays-Bas de Guillaume d’Orange, d’autres brandissent des lions flamands pour repousser les étrangers, pendant que la majorité cherche juste à préserver une identité aussi menacée que les éléphants d’Afrique. Bienvenue en Flandre française. Chez moi.
Dans le Médor n°6 sur les pages 22–30 .
Étude du milieu
La Grande Guerre menace-t-elle nos hormones?
Isabelle-Masson Loodts
Depuis 2011, la France a mis en place des normes pour limiter la consom-mation de perchlorate, un perturbateur endocrinien présent dans ses eaux de distribution. Rien de tout cela en Belgique. Nos eaux sont-elles pour autant épargnées par cette pollution, soupçonnée de créer des troubles du développement?
Dans le Médor n°6 sur les pages 31–32 .
Enquête
le crash-test
Par Cédric Vallet
Illustrations: Ronan Deriez
Défaillances techniques à répétition, personnel en surchauffe, opacité. Belgocontrol, l’entreprise publique responsable de la gestion du trafic aérien, n’a pas la grande forme. Des techniciens, des contrôleurs aériens, d’anciens cadres et fonctionnaires témoignent. Ils tirent la sonnette d’alarme: la sécurité aérienne, mission première de Belgocontrol, est menacée.
Dans le Médor n°6 sur les pages 34–47 .
Enquête
Tout ça ne nous rendra pas le pôle Sud
Par Sandrine Warsztacki et Jean de Baileux
La station Princesse-Élisabeth, joyau belge en Antarctique, a été construite dans un élan de romantisme béat. Le privé et l’État ont porté le projet ensemble. Mais depuis l’ouverture de la station en 2009, ils passent leur temps à se tirer dans les pattes. Dix-sept plaintes ont été déposées en justice, occasionnant plus d’un demi-million de frais pour l’État. Sans accord négocié cette année, la station pourrait rapidement être ensevelie sous la neige.
Dans le Médor n°6 sur les pages 48–60 .
Enquête
Danse avec la pieuvre
Par Philippe Engels
2007-2017. Une décennie d’argent fou auprès d’escrocs interconnectés. D’un côté, le Belge Bernard Potvin, croisement entre Madoff et Laurent Louis. C’est plus fort que lui: il adore les placements à très hauts rendements. De l’autre, le Brésilien Rojo Filho ensorcelle sans cesse de nouvelles victimes. Des arnaques à 200 millions de dollars, grugeant plus de 100.000 personnes aux États-Unis, en Australie, en Belgique. À leurs trousses, la police belge s’épuise, s’épuise...
Dans le Médor n°6 sur les pages 62–70 .
Serge Singe chez les cyber-nanas
Dans le Médor n°6 sur les pages 71–82 .
Moment flamand
Faites place, à nous le tour!
Par Filip Rogiers. Traduction: Thomas Lecloux
La N-VA a aujourd’hui un pied dans chaque institution culturelle de Flandre. Mais que fait le parti de ce pouvoir? «Pinailler», disent les uns. «Trop peu», jugent les autres. Chez l’ogre nationaliste, les flamingants culturels sont nombreux, mais ils se font discrets, car pour leur «Grand Leader», la culture, ça ne rapporte pas de voix.
Dans le Médor n°6 sur les pages 84–91 .
Entretien
La fin de la démocratie
Entretien: Philippe Engels et Quentin Noirfalisse
Deux «chirurgiens» de l’action collective scrutent au loin l’horizon. Au chevet de notre société chamboulée par la révolution du numérique, le populisme et la terreur. Où allons-nous? Comment garder confiance en l’avenir? Travailler sans s’user, vivre sans la peur… Depuis vingt ans, Vincent de Coorebyter et Alain Eraly tempèrent les émotions collectives et rassurent les anxieux en misant sur la stabilité des institutions. Là, ils prennent un air grave: «Le modèle démocratique ne fonctionne plus.»
Dans le Médor n°6 sur les pages 92–100 .
Photo
Mascarades
Par Vito Gisonda
Éreintée par le déclin industriel, la région du Centre se cherche un nouveau souffle. Dans cette quête, les célébrations d’une ribambelle de carnavals constituent un jalon qui affermit le lien social et offre un miroir à reflets multiples de notre société.
Dans le Médor n°6 sur les pages 102–113 .
Aire libre
Des yeux plus gros que le ventre
Quentin Noirfalisse
La SNCB intensifie la surveillance dans les gares et les trains. Elle prétend ainsi dissuader les infractions en tous genres et aider les enquêtes de la police. Pourtant, rien n’indique que les caméras permettent de combattre la criminalité.
Dans le Médor n°6 sur les pages 114–115 .
Médor à colorier
Médor à colorier
Dans le Médor n°6 sur les pages 116–117 .
Trait belge
Le plus grand paradoxe du web
Par Quentin Noirfalisse
Début de l'énigme : je suis un endroit qui fascine les graphistes, et encore plus ceux qui nourrissent un petit penchant pour le vintage et le désuet.
Dans le Médor n°6 sur les pages 118–119 .
médias
L’info Ctrl+c/Ctrl+v
Par Olivier Bailly
À l’image du… Premier ministre, les communicateurs déguisent leurs messages en infos pré­- mâchées à coups d’interviews d’experts, de cas concrets, de dossiers de presse bien ficelés. Ces «infos» sont triées en fonction de l’intérêt de l’organisation qui désire se vendre. Car, comme le souligne une communicatrice, «l’entreprise a la liberté de ne pas tout dire, après tout1!» Danger, voici le prêt-à-publier.
Dans le Médor n°6 sur les pages 120–125 .
Le nombril de Médor
Des punks qui ont du chien
Dans le Médor n°6 sur les pages 126–127 .