Médor n°8

Éditorial
Apparemment pas
Avertissement : au gré de votre lecture du numéro 8, vous croiserez des autruches, une chèvre des montagnes Rocheuses, des ours bruns, un arum titan et un lamantin. Mais Médor n’a pas mué en revue zoologique, il a simplement invité un artiste à dynamiter ses pages. Et le mec, il l’a fait... Dans un monde de « fake news », se pourrait-il que le salut (et un soupçon de vérité) surgisse d’animaux artificiels ? Vous nous direz ce que vous avez vu dans ce magazine laboratoire d’idées, où s’entretient le goût du risque. À quoi bon exister si ce n’est pour explorer.
Dans le Médor n°8 sur les pages 1–2 .
L’enquêteke
Capitale des canins canons
Par Boris Krywicki
Et si on vous disait qu’en face du beffroi de la petite ville de Thuin, un organisme régit des compétitions dans le monde entier ? Rangez vos haltères, on parle de concours de beauté… canins. Bienvenue à Thuin, capitale du chien.
Dans le Médor n°8 sur la page 3 .
Le sexe de Médor
Histoires d’O3
Chloé Andries
Les Belges sont les champions d’Europe du libertinage. C’est le très sérieux Institut français d’opinion publique (IFOP) qui l’affirme. Plus dingue encore : le sexe à plusieurs est en voie de démocratisation et de rajeunis-sement. Jusqu’à devenir « normal » ? Médor a­­ plongé dans le bain de la sexualité collective.
Dans le Médor n°8 sur les pages 6–8 .
On n’en a pas fini
droit de suite
Dans le Médor n°8 sur la page 9 .
Reportage
La guerre des houblons
Grégoire Comhaire
Comme un boulanger qui ne pétrirait pas son pain, les « faux » brasseurs ne brassent pas leur bière. Mercenaires attirés par le goût du lucre ou passionnés zythologues ? L’émergence de ces nouveaux acteurs est réelle. Ils seraient près de 150 en Belgique et sont chaque semaine plus nombreux sur le marché. Quelques brasseurs artisanaux leur ont déclaré la guerre. Pour eux, c’est tout un savoir-faire qui pourrait disparaître d’ici quelques années.
Dans le Médor n°8 sur les pages 10–15 .
Enquête
Le roi des dragueurs
Par Quentin Noirfalisse
Le groupe flamand Jan De Nul drague mers et voies d’eau à toute berzingue. À la clé, des contrats qui se chiffrent en centaines de millions. Sous le vernis de la réussite apparais- sent des risques environnemen- taux d’envergure, des familles évincées de leurs terres en Égypte, une marée noire en République du Congo et des chantiers polémiques aux Philippines et en Russie. Chez nous, dit le boss, « c’est pas le Club Med ».
Dans le Médor n°8 sur les pages 16–25 .
Trait belge
La route de la soie de Belgique
Amélie Mouton
Vous croyez acheter un vrai tapis d’Orient dans un souk lointain ? Regardez bien l’étiquette : il est peut-être belge.
Dans le Médor n°8 sur les pages 26–27 .
Portrait
Député XXS
Par Philippe Engels
Ruddy Warnier, 29 ans, chauffagiste. Le plus jeune député wallon ne cumule pas, lui. Mais il brille par ses absences. Alors que son parti – le PTB – pèse sur les choix stratégiques de ses concurrents, le p’tit bleu soupèse l’intérêt de faire de la politique.
Un brin léger ?
Dans le Médor n°8 sur les pages 28–32 .
Enquête
UN AIR LOUCHE
Par Céline Gautier
Bruxelles est polluée. Mais joggez tranquilles ! Les autorités régionales respectent tip top les règles européen- ­nes. Sauf qu’à trop vouloir rassurer la population, elles finissent par faire l’autruche. Mesures biaisées de la qualité de l’air, signaux au vert qui banalisent la pollution, prise en compte des seuils de référence légaux plutôt que sanitaires : l’air est vicié et la politique, vicieuse. Face à l’enjeu sanitaire, la Région bruxelloise risque de se prendre un procès.
Dans le Médor n°8 sur les pages 34–48 .
Enquête
Médocs à remballer
Par Olivier Bailly
Deux sociétés belges sont championnes de l’« importation parallèle » de médicaments. L’intérêt direct pour le patient ? Selon les experts, aucun. Huit fois sur dix, ces médocs sont aussi chers que les originaux. Ce business discret coûterait de 10 à 15 millions d’euros annuels à la Sécu. Et en « grattant » plus loin, vous découvrirez l’autre face de la pilule…
Dans le Médor n°8 sur les pages 50–63 .
Fulguro-Point
Jane Fondue
Boris Krywicki
Les bras en l’air... et on plie les genoux ! De l’aérobic ringard dans des lieux branchés, ça ne vous est jamais arrivé ? Alors vous n’avez pas croisé la perruque énergique de Professeure Postérieur.
Dans le Médor n°8 sur les pages 64–65 .
Aire libre
À l’assaut du langage
Quentin Noirfalisse
La Belgique manque d’informaticiens. Côté francophone, les possibilités de se frotter, pour les plus jeunes, à la programmation sont rares, celle-ci n’étant pas encore intégrée dans les programmes scolaires. Les Coder Dojos, réservés aux 7-17 ans, offrent un espace pour commencer à triturer du code.
Dans le Médor n°8 sur les pages 66–67 .
Vivre avec les attentats
Dans le Médor n°8 sur les pages 68–80 .
Photo
La tête ailleurs
Par Maroussia Prignot
et Valerio Alvarez
En attente d’un laissez-passer sur notre territoire, au centre Fedasil de Jodoigne, les enfants de l’exil jouent, errent et dessinent. Au pastel. Griffant ou coloriant leurs propres portraits, tirés par un tandem de photographes. Des brouillons d’identités.
Dans le Médor n°8 sur les pages 82–95 .
Reportage
Pays noir du vélo
Par Sandrine Warsztacki
La plus grande ville de Wallonie recense le plus petit nombre de cyclistes. Qu’est-ce qui coince dans le dérailleur ? Pour le comprendre, nous nous sommes livrés à un petit exercice de cyclo-journalisme.
Dans le Médor n°8 sur les pages 96–98 .
Moment flamand
Adulte, un truc de vieux
Par Ann-Sofie Dekeyser, De Standaard.
Traduction: Thomas Lecloux
Est-on suffisamment adulte à 16 ans pour avoir le droit de voter ? Le monde politique flamand vient de trancher : c’est non. Mais au fond, c’est quoi « être adulte » ? Et qui veut encore le devenir ? Serions-nous en train de comprendre que l’indépendance est une illusion ?
Dans le Médor n°8 sur les pages 100–107 .
Étude du milieu
Quand la Ville se plante
Isabelle Masson-Loodts
Faire pousser des tomates au coin de votre rue ? Fleurir la place grise sous votre fenêtre ? C’est possible à Liège, qui a lancé en mars 2017 le permis de végétaliser. Soit verduriser l’espace public avoisinant. Mais l’idée est rejetée à Namur, tandis qu’à Huy, encore plus fort, les autorités communales démolissent les aménagements d’une façade verte.
Dans le Médor n°8 sur les pages 108–109 .
Médor à jouer
medor à jouer
Par Yves Prévaux CC BY-SA - Art libre
Dans le Médor n°8 sur les pages 110–111 .
L’INFO À POIL
Ce que vaut un journaliste méritant
Par Sibylle Greindl
Entre groupes de presse et journalistes, ça discute ferme lors de la négociation sectorielle au sommet. « Certains éditeurs sont vraiment aux abois, d’autres peuvent encore tenir un an ou deux », dixit l’Association des journalistes. Une idée fait bisquer : lier les rémunérations aux « mérites ».
Dans le Médor n°8 sur les pages 112–113 .
Entretien
Fin de siècle
Par Chloé Andries et Olivier Bailly
Qualifié de « véritable prophète », de « pape de l’altermondialisme », « l’un des hommes les plus influents de notre époque », François Houtart est décédé en Équateur, à Quito, le 6 juin dernier. Il avait 92 ans. Ce prêtre belge, sociologue ancré à gauche, altermondialiste avant l’heure, fut un témoin et acteur privilégié des soubresauts du millénaire finissant. Lui qui a rencontré et conseillé de nombreux chefs d’État (Lula, Chávez, Castro…) fut aussi résistant, expert auprès du concile Vatican II, protagoniste du Forum social mondial. Croyant dont la foi a été sauvée par… le marxisme, il donna même des cours de sociologie des religions aux idéologues du Parti communiste cubain !
Dans le Médor n°8 sur les pages 114–125 .
Le nombril de Médor
Bonheur et boîte aux lettres
Médor, c’est avant tout une histoire collective, un projet horizontal, à hiérarchie tournante, réalisé avec des logiciels libres à 19 personnes… Du coup, parfois à Médor, c’est aussi une histoire drôle. Vous avez aimé Médor ? En voici les cuisines.
Dans le Médor n°8 sur les pages 126–127 .