Médor n°3

Éditorial
Le début de l'effort
La boule au ventre. Et soulagé de pouvoir expliquer ses motivations. C’est dans cet état qu’Antoine Deltour est arrivé à l’ouverture de son procès, à Luxembourg, fin avril dernier. Né dans les Vosges, terre de chômage, attiré par les sirènes de la place financière postée deux cents bornes plus haut, l’ancien employé du King Kong de l’audit, PricewaterhouseCoopers (PwC), est inculpé pour «vol, violation du secret professionnel et du secret des affaires, accès ou maintien frauduleux dans un système informatique, blanchiment et divulgation de secrets d’affaires». Rien que ça, et donc, sur le papier, une sentence potentielle de cinq à dix ans de prison.
Dans le Médor n°3 sur les pages 1–2 et également disponible en ligne .
Trait belge
L’Arabe esclavagiste
Peter Westenberg
Les tags, grattages et autres actes de vandalisme urbain offrent des leçons d’histoire bien vivantes. À Bruxelles, une sculpture héritée de l’époque coloniale en est la preuve.
Dans le Médor n°3 sur la page 3 .
Le sexe de Médor
Grimper aux barreaux
En prison, depuis 2000, des salles dites VHS (visite hors surveillance) permettent aux détenus d’entretenir des relations intimes avec leur partenaire. Une mesure de réinsertion, où le sexe s’inscrit sur un planning.
Dans le Médor n°3 sur les pages 6–8 .
Reportage
Elles en ont plein le seau
Par Céline Gaultier. Illustrations.: Anne-Lise Combeaud
Dans le Médor n°3 sur les pages 10–22 .
Enquête
Il n’y a pas de petits profits
Par Anne-Cécile Huwart
Illustrations : Steve Michiels
Un bras de fer autour des crédits logement oppose depuis près de 10 ans une ancienne gérante d’agence bancaire au groupe Crelan (ex-Crédit agricole). Beya Merad est devenue avocate pour se défendre mais surtout pour plaider la cause des clients abusés et qui n’osent pas affronter une banque en justice. Itinéraire d’une opiniâtre.
Dans le Médor n°3 sur les pages 24–29 .
Lobbycratie
Bâillon
sur la liberté
d’informer
Martin Pigeon
Au Corporate Europe Observatory, ONG qui scrute comment les lobbys influencent les législations européennes, j’ai beaucoup travaillé pour faire connaître, critiquer et rejeter la «directive sur le secret des affaires». Souhaitez-moi bonne chance: je veux vous résumer 18 mois d’observation en 7.500 signes!
Dans le Médor n°3 sur les pages 30–32 .
Enquête
Terrain miné
Par Éric Walravens. Illustrations: Éva Le Roi
Des années qu’on en parle, d’un nouveau stade pour accueillir les exploits des Diables rouges. Grâce à une société flamande, Bruxelles est en passe de concrétiser cette ambition. Sans aucun appui du fédéral, taclée même par les autres Régions du pays. Un stade somme toute fort peu national, qui n’était pas censé coûter un balle aux contribuables. Vérification par Médor, avant la déferlante émotionnelle de l’Euro 2016.
Dans le Médor n°3 sur les pages 34–47 .
Petite data
Travail à la peine
Dans le Médor n°3 sur les pages 48–49 .
Enquête
L'éternel suspect
Par Philippe Cohen-Grillet
Illustrations : Charlotte Pollet
Enquête sur un Belge insaisissable, au cœur des attentats du Caire et de Paris. Sa traque ratée raconte la difficile lutte contre un djihadisme mondialisé et sans frontières.
Dans le Médor n°3 sur les pages 50–59 .
Étude du milieu
Les maux du pavé
Isabelle Masson-Loodts
Notre bonne vieille pierre bleue wallonne n’a plus la cote sur les chantiers publics. Depuis les années 1990, des pavés au rabais venus de Chine, d’Inde ou du Vietnam inondent le marché. Des économies de bouts de chandelle aux lourdes conséquences environnementales et sociales.
Dans le Médor n°3 sur les pages 60–61 .
Médor à colorier
Médor à colorier
Yves Prévaux
Dans le Médor n°3 sur les pages 62–63 .
L’enquêteke
Bisque, bisque, rage
Céline Gautier
On a tellement ri de Theux, «capitale wallonne de l’écrevisse», que la commune liégeoise a fini par renier le crustacé. Inquiet, Médor replonge les mains dans le panier de crabes.
Dans le Médor n°3 sur la page 64 .
Photo
Folie libre
Il y a 40 ans, Michel Hocq rassemble des enfants psychotiques dans un lieu, la Devinière. Objectif: les tenir loin des camisoles chimiques et physiques. En 2016, les résidents sont encore appelés des «gosses». Et restent libres. Avec le concept de «psychothérapie institutionnelle», la Devinière est un lieu unique en Belgique.
Dans le Médor n°3 sur les pages 66–79 .
L’infortune des mots
«Y’a plus d’hommes d’État»
Luc Delfosse.
Mais où sont passés les Spaak, les Martens, les Spitaels, ces prétendus visionnaires qui, paraît-il, n’agissaient que pour les générations futures et la noblesse de la Nation? Et si ces soi-disant démiurges s’étaient… délocalisés au fil de la déconstruction du pays? Y aurait-il donc encore de «Grands Hommes»? Peut-être. Mais alors de «Grands Hommes» de (futurs) tout petits États…
Dans le Médor n°3 sur les pages 80–81 .
Récit
Tournez Manège !
Par Olivier Van Vaerenbergh avec O. Bailly. Illustrations: Fifi
Mons 2015 était un projet ambitieux, calqué sur le succès de Lille 2004. La fête a été largement applaudie. Six mois plus tard, le centre-ville, grand comme trois terrains de foot, se retrouve avec des méga-structures dignes de New York ou de Paris et des coûts structurels impayables. La « Capitale » retombe dans la réalité locale. Les administrateurs ont oublié qu’après 2015, il y avait une année 2016…
Dans le Médor n°3 sur les pages 82–89 .
Portrait
Mauvaise grêle
Par Jean de Baileux
Illustrations : Nicolas Fong
Le météorologue vedette de RTL n’avait pas prévu le verglas qui se formerait sous ses pieds. Bardaf! Des propos racistes relayés sur les réseaux sociaux ont précipité son embardée. Le médiatique prévisionniste a été licencié sur-le-champ et est devenu persona non grata dans les médias belges, tout en poursuivant une carrière d’envergure internationale. Tous les aventuriers se l’arrachent, Bertrand Piccard en tête. Mais qui est ce type?
Dans le Médor n°3 sur les pages 90–97 .
Moment flamand
La Flandre n’existe pas
Par Rob Belemans. Traduction Thomas Lecloux
Vingt-cinq pour cent de parts de marché, plus de 600.000 spectateurs par épisode. La diffusion de Bevergem est un énorme succès pour la VRT. Pourtant, il s’agit d’un véritable pari. Bevergem est la première série télé en dialecte diffusé par la chaîne publique flamande. Et sans sous-titrage, surtout. Le linguiste Rob Belemans s’interroge sur les liens entre langue et culture populaire. Ce succès, passé totalement inaperçu côté francophone, prouve que la Flandre n’existe pas, si ce n’est comme un assemblage de parlers locaux.
Dans le Médor n°3 sur les pages 98–105 .
Récit
Souvenirs d’un pays oublié
Par Jean-Michel Leclercq
Photos : Nicolas Bomal
Ci-gît Moresnet neutre (1816-1919), État minuscule et anarchique lové entre la Prusse, la Hollande et la Belgique, capitale mondiale du zinc et (presque) de l’espéranto, terre de contrebande, de convoitises et de fantasmes. Bienvenue à Kelmis/La Calamine. Belge peut-être, neutre toujours!
Dans le Médor n°3 sur les pages 106–111 .
Fulguro-Point
Du pastis dans le calice
Bien barré, Lancelot’s Hangover («La gueule de bois de Lancelot», en français) est un jeu vidéo d’aventure à 99% made in plat pays. Développé en solitaire par un Montois qui en a fait son travail à temps plein, il dépeint un Moyen Âge à la sexualité libérée où il faut, malgré la cuite du héros, retrouver le Graal, prétexte idéal à une épopée «montypythonesque».
Dans le Médor n°3 sur les pages 112–113 .
Entretien
Le loup ou l’agneau
Par Quentin Noirfalisse et Chloé Andries.
Photos: Colin Delfosse
On l'avait lu, on le savait : Dyab Abou Jahjah adore la gymnastique oratoire. Trouver la phrase qui frappe et va se précipiter comme un pilier de mêlée dans le débat politique. « Il ne faut pas déradicaliser les gens, il faut les radicaliser autrement », lance-t-il, dans un entretien dense, mené dans un français parfait. En Flandre, ce Belge né au sud du Liban, marqué au fer rouge par l'occupation israélienne, occupe une place médiatique enviable. Chronique hebdomadaire dans De Standaard, débats télévisés, publication de livres politiques. Il est loin, ce début des années 2000, où les médias le clouaient au pilori, pour l'action de sa Ligue arabe européenne (LAE) et pour avoir soi-disant encouragé des émeutes, après l'assassinat d'un enseignant marocain. Il sera innocenté par la justice, des années plus tard. Mais la LAE, dont certains sympathisants ont ensuite pris la voie du djihad, laisse planer une odeur de souffre sur ce personnage. Entre les deux, Dyab Abou Jahjah tentera la politique, sur une liste commune avec le PTB, aux fédérales de 2003. Un score personnel intéressant (plus de 8000 voix de préférence) mais un échec électoral : moins de 0,5% des voix au Sénat. Après une parenthèse de six ans au Liban et un retour commenté au pays en 2013, il œuvre désormais au sein de son Movement X. Mission : lutter pour une égalité radicale. 
Dans le Médor n°3 sur les pages 114–122 .
Aire libre
Gand, ville ouverte
Dans une Belgique qui pointe à la 35e place du Global Open Data Index, entre le Kosovo et le Kirghizistan, l’ancienne cité drapière joue le rôle de pionnière dans l’ouverture des données publiques. Avec l’ambition, depuis 2011, de s’en servir pour améliorer les liens entre l’autorité et ses citoyens.
Dans le Médor n°3 sur les pages 123–125 .
Le nombril de Médor
Le chamane et le sociocrate
Médor
Médor, c’est avant tout une histoire collective, un projet horizontal, à hiérarchie tournante, réalisé avec des logiciels libres à 19 personnes… Du coup, parfois à Médor, c’est aussi une histoire drôle. Médor vous a goûté? En voici les cuisines.
Dans le Médor n°3 sur les pages 126–127 .