Enquête

Tout ça ne nous rendra pas le pôle Sud

La station Princesse-Élisabeth, joyau belge en Antarctique, a été construite dans un élan de romantisme béat. Le privé et l’État ont porté le projet ensemble. Mais depuis l’ouverture de la station en 2009, ils passent leur temps à se tirer dans les pattes. Dix-sept plaintes ont été déposées en justice, occasionnant plus d’un demi-million de frais pour l’État. Sans accord négocié cette année, la station pourrait rapidement être ensevelie sous la neige.

Le 23 février 2016. Un homme de loi, assermenté, affronte une tempête de neige. L’huissier, mandaté par l’aventurier des pôles Alain Hubert, rejoint la station polaire Princesse-Élisabeth. Le vent glacial ne le détourne pas de sa tâche : réaliser un inventaire des avoirs de la base. Mais, à l’intérieur, les militaires belges ont barricadé les armoires. Mission impossible pour l’huissier, il faut rentrer au pays. L’été s’achève sur le continent austral. Les rares visiteurs qui s’aventurent aussi tardivement n’ont pas la certitude de trouver un avion pour le retour. Il y a plus...