L’enquêteke Quand Médor indague sur un détail-farce du quotidien

Le syndrome de Grand-Bigard

Qui n’a jamais entendu parler de « Chênée », de « Loncin », des « Quatre-Bras » ou de « Zellik » ? Parmi les auditeurs de la RTBF, personne. Le Belge a une bagnole dans le ventre et le radioguidage dans les oreilles. Est-ce bien du service public ?

Des chiens errants et des camions sur le flanc, avant ou après les infos, c’est comme la météo : une évidence. Penserait-on à remplacer le radioguidage par des conseils de communication non violente ou par des mini-cours de néerlandais ? Jamais ! Qu’on prenne le vélo, le train ou qu’on reste à la maison, on sera informé de la situation sur l’A12. Plus fort encore : la fonction TA (« traffic announcement ») des autoradios autorise l’info-trafic à interrompre nos CD ou nos autres programmes radio.

Catherine Lernoud, responsable de Mobilinfo à la RTBF, parle d’un service « unique en Europe...