Étude du milieu Médor en 1re rénové

La Grande Guerre menace-t-elle nos hormones ?

Depuis 2011, la France a mis en place des normes pour limiter la consom-mation de perchlorate, un perturbateur endocrinien présent dans ses eaux de distribution. Rien de tout cela en Belgique. Nos eaux sont-elles pour autant épargnées par cette pollution, soupçonnée de créer des troubles du développement ?

Début 2016, la Région wallonne a lancé une recher­che sur des substances à risque liées au traitement de nos eaux potables. Parmi ces contaminants figure le perchlorate, un polluant qui fait l’objet de mesures de précaution aux États-Unis et en France. Si aucun organisme international ne classe les perchlorates comme cancérogènes, ils sont ce qu’on appelle des perturbateurs endocriniens... Alors qu’il est généralement difficile d’établir un lien de cause à effet entre ces substances qui perturbent l’équilibre hormonal et une pathologie, pour le perchlorate, les choses semblent différentes : plusieurs travaux suggèrent qu’en inhibant...