Photo

Tranches d’Ardenne

C’est l’histoire d’un banal village ardennais. Un hameau de la Famenne d’une centaine de chaumières à flanc de colline. C’est l’histoire de l’exode rural, des jeunes qui disparaissent, des liens sociaux qui se défont et du tourisme résidentiel qui, en un demi-siècle, a modifié le visage du sud-est de la Wallonie.

Dans la vallée de l’Ourthe, les habitations sont disséminées le long de la route régionale 833 de La Roche-en-Ardenne à Durbuy. Les villages se succèdent, entrecoupés de caravanes et de résineux. Au 10e kilomètre, la route se plie dans un méandre de la rivière, où un camping a pris possession de la berge. Sur la droite, une route bifurque pour atteindre le village de Ronzon. Quelques maisons en pierre de taille, d’anciennes fermettes reconverties en gîtes et quelques maisons à colombages entourent l’église. Celle-ci est « temporairement fermée », depuis plusieurs années. En face, sur un poteau, l...