Le sexe de Médor Cul, intimité et galipettes

Un poil de différence

Saunas à poil, plage, terrains et associations naturistes : c’est en Flandre que les maillots tombent le plus facilement. Les Flamands seraient-ils plus à l’aise avec la nudité que les Wallons ? Médor a travaillé la question au corps.

Koen, 65 ans, n’est pas le genre de gars à se faire des nœuds au cerveau pour expliquer pourquoi il pratique le naturisme. « Je suis né comme ça, dans ma famille on a toujours fait ça. C’est naturel. Voilà. » En revanche, en ce moment, une question taraude Koen : pourquoi les francophones n’ont-ils pas bougé leurs fesses en masse pour venir à son dernier événement « piscine naturiste » organisé à la piscine du Grand Large à Mons ? « Franchement, je ne comprends pas. Quand on fait la même chose à Gand, on a 500, 600 personnes, sans faire trop d...