Nouvelles de Médor

Médor #15 : dès le 7 juin, un bain tonifiant dans le réel

Dans ce numéro qui prend aux tripes, où les flux corporels côtoient les flux financiers, où l’art et l’éducation s’autocritiquent, où l’enjeu de la diversité dans les médias fait l’objet d’un plan d’attaque, où la justice de proximité alerte des conséquences de son éloignement, Médor plonge la tête la première dans la piscine des réalités. Un bon bain, tonifiant, pour repenser son rapport au monde et la place que l’on veut y occuper.

 

l'eau à la bouche

Quelques mots pour éveiller vos sensations mais, chut, vous n’en saurez pas plus pour le moment...
Par contre, rappelez-vous qu’il est encore tout juste temps de prendre un abonnement afin de profiter du plaisir de voir arriver ce numéro et les suivants directement chez vous.

Impact et diversité : vers une nouvelle vision du monde et des médias

Médor est né grâce à une communauté. C’est parce que des centaines de citoyennes et citoyens ont choisi de souscrire à notre promesse d’un journalisme indépendant que notre coopérative et notre premier numéro ont pu voir le jour. Alors que son 15e numéro est à l’impression, que notre coopérative est créée depuis 5 ans et que le média termine sa 4e année de parution, Médor fonce vers deux idéaux journalistiques qui doivent encore se faire une place en Belgique : le journalisme d’engagement et la diversité des reflets du monde.

 

L’engagement est ici à comprendre à l’anglo-saxonne, non pas comme de la militance mais comme de la participation, une invitation au dialogue, via les réseaux sociaux et les réseaux réels, entre les médias et leurs communautés. Un moyen d’éviter le journalisme hors sol, et d’impliquer le ou la citoyen·ne en amont d’une enquête pour faire émerger de l’information. Mais plus encore, c’est une démarche démocratique, à l’heure où la confiance dans les médias s’amenuise.

 

Nos enquêtes sont-elles vraiment utiles aux personnes qui les lisent ? Et à la société ?
Sommes-nous en connexion avec nos publics et leurs préoccupations ? Comment pourrions-nous augmenter l’impact sociétal de nos publications ?

Aujourd’hui, nous sommes des milliers de lectrices et lecteurs, de membres de la coopérative, de libraires, de sources, de journalistes... Nous devons aller, ensemble, vers notre objectif : faire avancer la démocratie. Et cela passe aussi par la diversification des regards. Comme une boule à facettes, Médor entend refléter la société dans sa diversité et, conscient des efforts qu’il y a encore à faire, met les outils en place pour concrétiser son ambition.

 

Abonnez-vous avant le 5 juin pour recevoir dans votre boîte aux lettres les numéros amorçant ce renouveau ou bien rendez-vous en librairie dès le 7 juin pour découvrir les premiers pas de Médor en direction de ces idéaux.

Observer la société au départ de votre boîte aux lettres

Seul média belge financé à 95 % par son lectorat (abonnements et ventes en librairie), Médor peut investiguer en toute indépendance pour jouer son rôle de quatrième pouvoir et vous offrir une information utile à l’exercice de la démocratie. S’abonner à Médor n’est pas un geste anodin, c’est un engagement porteur de sens.

 

Le 5 juin, nous clôturons notre liste d’abonné·e·s pour ce numéro 15. Vous avez encore le temps de vous lancer mais ne tardez plus, votre commande et votre paiement doivent nous parvenir avant cette date.

 

Merci !