Photo

Mascarades

Éreintée par le déclin industriel, la région du Centre se cherche un nouveau souffle. Dans cette quête, les célébrations d’une ribambelle de carnavals constituent un jalon qui affermit le lien social et offre un miroir à reflets multiples de notre société.

Elle se lance à Braine-le-Comte et s’étire jusqu’à Merbes-le-Château, cisaillée par un canal chevauché par des ascenseurs à bateaux. La région du Centre est officiellement née du décollage industriel de la Belgique. À la moitié du XIXe siècle, l’administration des mines décide de baptiser ainsi cette large zone calée au beau milieu (d’où son nom) de deux bassins charbonniers stratégiques : le Pays noir et le Borinage. L’orgie métallurgique s’accompagne de flux migratoires intenses. Flamands, Italiens, Polonais et, plus tard, Algériens ou Marocains composent l’entrelacs démographique de la région. Aujourd’hui, le Centre...