Enquête

Enfants proies

En 2012, la Fédération Wallonie-Bruxelles engage un partenariat avec l’asbl Tumaini pour organiser l’adoption d’enfants congolais. Les perspectives étaient prometteuses. Le fiasco est complet. Frais excessifs, faux documents, maltraitance, vol d’enfants : c’est le pire de l’adoption.

« Je m’appelle Anna. On a écrit que j’ai 5 ans mais c’est pas vrai. J’ai 4 ans et on m’a réveillée. On est sortis de l’avion. Un long couloir bien propre. Cet aéroport gris métallique avec plein de Blancs. J’en ai jamais vu autant. Nous sommes onze enfants à être montés dans l’avion, à avoir quitté la maison Tumaini, à Kinshasa. Sans même dire au revoir à tonton Kitambo.

Nous sommes alors tous rassemblés dans une pièce, enfants noirs et parents blancs. Il y a des jeux, des présentations. Une dame porte...