Entretien

Le bon vivant et l’abstinent. Interview croisée de Charles Picqué et Rudy Demotte

Le premier ne boit jamais une goutte d’alcool. Le second en consomme pour le plaisir, créer des liens et parfois jauger ses adversaires. Rudy Demotte et Charles Picqué nous parlent de leur rapport à la boisson.

Originaire de Flobecq, en Hainaut, Rudy Demotte est ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Charles Picqué est bourgmestre de Saint-Gilles (Bruxelles), après avoir été ministre-président de la Région bruxelloise et ministre fédéral de l’Économie. Ces deux socialistes présentent chacun une relation particulière à l’alcool, tissée notamment dans leur histoire personnelle.

Quel est votre rapport personnel à l’alcool ?

Rudy Demotte : J’ai perdu mon père à 5 ans. Ma mère a sombré dans un alcoolisme profond. Je l’ai accompagnée, adolescent, dans des cures desquelles elle n’a jamais pu sortir. J’ai consommé de l’alcool entre mes 16 et mes 17 ans. Je me suis pris une cuite. Depuis, je ne bois plus du tout, même pas une gouttelette. J’ai donc une relation spéciale avec ce produit. Dans une profession comme la mienne, cela surprend parfois. Quand j’arrive dans un lieu public et que je refuse...